Découverte : Bonn, la belle

L’ancienne capitale de l’Allemagne garde toujours son charme et ses attraits.

Le 19 juin dernier à Bonn (ex-capitale de l’Allemagne), du monde est sorti et a convergé vers la villa d’Hammerschmidt, la résidence secondaire du président fédéral d’Allemagne. Les informations officielles avaient inondé les réseaux sociaux, rappelant aux populations ce rendez-vous qui leur fait plaisir chaque année : une villégiature avec le maître des lieux. Depuis deux ans et du fait de la pandémie du Covid-19, les portes de la villa d’Hammerschmidt leur sont restées fermées. L’ambiance bienveillante de ce 19 juin, en rajoutait à la coquetterie estivale. La communion entre le président de la République fédérale, Frank-Walter Steinmeier et les administrés était féérique et avait permis de mesurer l’accord parfait et la joie de part et d’autre. L’homme d’Etat s’est arrêté autant qu’il pouvait, dans des groupes ou au niveau des individus pour écouter, dire un mot, faire une photo, accepter un cadeau ou signer un autographe. Le sourire perlait et illuminait les visages.
Chaque année, la « Maison blanche de Bonn (du fait de certaines similitudes avec celle de Washington) ouvre ses portes au public. « Il y avait une intense activité politique dans ces lieux auparavant. Le souvenir de ce passé nous rend toujours heureux », témoigne un visiteur. L’ouverture de la villa est comme un moment des retrouvailles entre le sommet de la République et la base où se renouvelle la culture politique de proximité avec les citoyens.
Bonn est restée l’une des villes les plus importantes d’Allemagne. De 1949 à 1990, elle était la capitale. Ce privilège lui a été retirée lors de la réunification de l’Allemagne de l’Ouest et de l’Allemagne de l’Est. D’aucuns disent que cette décision avait fait planer « l’atmosphère de fin du monde à la belle cité ». Mais elle a su se relever.
...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category