Ouest : le sultan des Bamoun chez ses ancêtres

Liesse et ferveur populaire à l’esplanade du palais royal de Bankim, dimanche 02 octobre dernier. Le roi Ibrahim Ngah II et les populations, fortement mobilisées, ont accueilli avec faste le sultan des Bamoun, SM Mouhammed-Nabil Mforifoum Mbombo Njoya, en visite de courtoisie. C’était en présence du sous-préfet de l’arrondissement de Bankim, Théodore Ondobo Nyassa. Un grand moment de communion et d'évocation des liens séculaires en Bamoun et Tikar. En effet, selon les historiens, c’est de la plaine Rifum à Bankim dans l’Adamaoua que Nchare-Yen est parti pour fonder le royaume Bamoun, en 1394. Les Tikar sont donc les ancêtres des Bamoun. Le sultan roi des Bamoun, Mouhammed-Nabil Mforifoum Mbombo Njoya, à l’occasion du premier anniversaire de son accession au trône de Nchare-Yen, a donc tenu à revivifier ces liens, par ce retour aux sources. 
Dans les différentes prises de parole, les uns et les autres ont magnifié ces retrouvailles qui renforcent la cohésion entre Bamoun et Tikar. Le message du roi de Bankim, porté par Mgbé Roger, grand notable, a souligné les efforts fournis par les feu sultan Ibrahim Mbombo Njoya qui, selon ses mots, était un homme intègre, grand confident, respectueux des valeurs traditionnelles.  « Pour pérenniser les relations historiques entre nos peuples, il n’avait eu de cesse de rappeler à la descendance de Nchare-Yen qu’elle doit veiller et n’accepter en aucun cas que les civilisations modernes viennent rompre les liens séculaires qui existent entre nous Tikar, Bamoun, Banso et Bamois », a-t-il rappelé. Pour sa part, Nji Pekassa Mbombo Njoya Adamou, premier adjoin...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category