Armée burkinabé : la ruée des volontaires

Plus de 30.000 personnes âgées de 18 à 77 ans se sont inscrites pour s’engager au sein des forces de défense et de sécurité et combattre le terrorisme.

Plus de deux semaines après son lancement par les autorités de transition burkinabè, l’appel en vue du recrutement de 50 000 Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) connaît un écho favorable. Plus de 30 000 personnes dont l’âge varie entre 18 et 77 ans viennent de s’inscrire sur les listes ouvertes à cet effet. Le communiqué signé le 25 octobre dernier par le colonel Boukaré Zoungrana, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité, définissait la tâche de ces supplétifs civils. « La mission dévolue à ces VDP communaux est de protéger, aux côtés des forces de défense et de sécurité, les populations et les biens de leurs communes d'origine », indiquait alors le texte. Pour le gouvernement burkinabè, ces auxiliaires de l’armée devront « renforcer les rangs de l'armée dans le cadre de la lutte contre le terrorisme ». 
Au Burkina Faso, le statut des Volontaires pour la défense de la patrie est défini par la loi depuis le 21 janvier 2020. D’après ce texte, un VDP est une personne de nationalité burkinabé, auxiliaire des forces de défense et de sécurité servant de façon volontaire les intérêts sécuritaires de son village ou de son secteur de ré...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category