« Le Cameroun est invité à jouer un rôle de leader »

Lejeune Mbella Mbella, ministre des Relations extérieures

Monsieur le ministre, pourquoi l’institutionnalisation d’une plateforme multi-acteurs sur la gestion des réfugiés au Cameroun, et comment cette question était-elle adressée par le passé ?
Alors que notre pays était en pleine préparation de la Conférence ministérielle régionale sur les solutions dans le cadre des déplacements forcés liés à la crise centrafricaine, du 25 au 27 avril 2022, sous le Haut patronage du président de la République, le chef de l’Etat a instruit, sous la coordination du ministère des Relations extérieures (MINREX), la tenue régulière d’un Dialogue multi-acteurs relatif à la gestion des réfugiés au Cameroun. La première session de ce Dialogue a eu lieu le vendredi 25 novembre 2022 au ministère des Relations extérieures. Cette démarche s’inscrit dans une dynamique de gouvernance optimale des réfugiés, telle que définie par le chef de l’Etat, S.E. Paul Biya, bâtisseur inlassable de la paix et de toute action y afférente.
Au quotidien, pour votre information, il existe au sein du MINREX, depuis sa création, des Services compétents en charge du suivi des initiatives du Haut-commissariat des Nations unies pour les Réfugiés, des administrations sectorielles, des Agences internationales et de la société civile exerçant dans le domaine de la protection internationale dans notre pays.  Toutefois, au regard des rapports élaborés par lesdits Services, des éléments essentiels ont suffisamment motivé le Cameroun à migrer vers une approche politique intégrée de l’encadrement des réfugiés et demandeurs d’asile.

Quels étaient les enjeux de ce dialogue ?
La particularité du Dialogue que je co-présiderai, consiste en l’institutionnalisation d’un espace d’échanges annuel entre la partie gouvernementale, la partie HCR et ses différents partenaires impliqués dans la gestion des réfugiés et des communautés hôtes. L’enjeu de cet exercice s’avère triple : rappeler le rôle d’interface de mon Département ministériel pour toutes actions menées conjointement avec le HCR et/ou ses partenaires sur le territoire national ; réitérer les prérogatives du ministère des Relations extérieures en termes de coordination stratégique et opérationnelle en la matière ; répondre favorablement à l’exhortation du Haut-commissaire des Nations unies pour les Réfugiés, Monsieur Filippo Grandi qui, dans une correspondance de remerciements adressée au chef de l’Etat à l’issue de la Conférence susmentionnée, encourage le Cameroun à assurer son leadership naturel sur la gouvernance des réfugiés dans la Sous-Région. 

Vous évoquez une co-présidence, pouvez-vous en dire davantage ?
Pour cette session, les travaux seront co-présidés par le ministre des Relations extérieures et le directeur du Bureau régional du HCR pour l’Afrique de l&r...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category