Logpom : explosion sous le buffet des mariés

L’incident s’est produit samedi, jour des noces, peu après qu’un oncle du marié a réitéré l’opposition de la famille à cette union.

La famille de Gaétan M., électricien de 41 ans en service dans une agro-industrie à Bonabéri, voit d’un mauvais œil son union avec Amélie, 29 ans, employée de mairie dans le Moungo. Raison avancée : la jeune femme est sortie pendant des années avec un cousin de Gaétan. Circonstance aggravante, elle ne lui a pas donné d’enfant. L’électricien, au courant de tout, a quand même décidé de passer la bague au doigt à sa bien-aimée. Ce qui lui a donc valu le boycott de pratiquement toute sa famille (précisons qu’il a perdu père et mère depuis des années) dans sa marche vers le mariage (dot, unions civile et religieuse). De fait, samedi dernier, il n’avait qu’une sœur cadette et des amis auprès de lui pour la célébration.
Le couple, qui habite Bepanda « Yong Yong », a prévu les cérémonies chez un ami commun installé à Logpom, et disposant d’une vaste cour dans sa concession. Un officier d’état civil et un pasteur vont s’y succéder, afin d’unir Gaétan et Amélie respectivement devant les hommes et devant Dieu. Après l’office du pasteur, un oncle du marié débarque. Tonton Jérôme explique aux portiers qu’il n’est là que pour passer un message. Ce qu’il fait via un ami de Gaétan interpellé dans la cour : « Ernest, comme ton ami n’a pas voulu obéir à la famille, dis-lui que la suite ne sera pas comme il le souhaite ! ». Sur ce, l’oncle tourne les talons, remonte sur la moto qui l’attendait et s’en va.
Cet avertissement n’empêche pas les convives de déguster un cocktail. Rendez-vous est pris au même endroit pour 20h. Quand il faudra manger, un ancien d’église se lève pour bénir le repas. Il est alors un peu plus de 22h. Après la prière, au moment où une hôtesse engage le service pour la table d’honneur, boum ! explosion sous le buffet. Un nuage de fumée en...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category