« Kilomètre 5 » : Ledoux était trop brutal

Un mécanicien portant régulièrement la main sur sa compagne a été battu par les frères de celle-ci dimanche chez lui.

Ledoux W., 38 ans, mécanicien dans une entreprise, a dû perdre le compte du nombre de fois où il a battu Jacqueline M., 28 ans, vendeuse dans une boutique au Marché central, avec laquelle il est entré en concubinage en 2017. Le fait qu’ils aient déjà deux enfants n’y change rien. D’ailleurs, dimanche dernier, c’est devant ces gosses que Jacqueline, alors sur le chemin de l’église avec eux, a été rossée par Ledoux. Pour un prétexte futile.
De fait, lors des auditions à la gendarmerie, la dame dira que son compagnon avait tendance à la battre, surtout quand il avait bu… ce qu’il faisait souvent. Avec le temps, elle avait appris à éviter de donner le moindre prétexte au « boxeur maison » quand il rentrait ivre.
Entre autres « hauts faits » du bonhomme, une bastonnade infligée à Jacqueline alors qu’elle était à terme de sa première grossesse. Elle avait d’ailleurs mis au monde son bébé ce jour-là. Au vu des écorchures aux coudes et autres marques, la mère de Ledoux W. avait demandé des explications. Jacqueline avait alors révélé son calvaire. Sermonné par tout le monde, dont les membres de la famille de Jacqueline installée à Nkapa (Moungo), Ledoux avait promis de s’amender. Il faut croire que l’alcool altère particulièrement sa mémoire : il n’a pas arrêté.
En 2021, après une autre bastonnade qui lui avait valu dix jours d’hospitalisation, Jacqueline est allée se plaindre. Chez le chef de quartier. Convoqué chez ce dernier, Ledoux y a renouvelé la promesse de ne plus battre sa compagne. Sans la tenir.
Dimanche matin, le prétexte a été une insuffisance d’eau de bain. De fait, en raison d’une coupure, Jacqueline avait dû gérer avec les réserves pour la toilette des enfants et la sienne. Ledoux W. a estimé que le seau laissé pour lui n’était pas suffisant. Et que sa compagne devait aller lui chercher de l’eau avant d’aller à l’église. Ce qu’elle n’a pas fait. L’ayant rattrapée en route, Ledoux s’est mis à la battre. Un cousin et voisin du forcené, multi-témoin de ce genre de scène, a alerté la famille de Nkapa.
Quatre personnes ont débarqu&eac...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category