Carrefour « Elf » : la fiancée se prostituait…

Prise en flagrant délit par son compagnon dans la nuit de mercredi à jeudi, Stéphanie a crié à l’agression et Sylvain s’est fait tabasser par d’autres filles.

Sylvain Aimé I., 38 ans, est chef d’entreprise dans le bâtiment. Il comptait construire sa vie avec Stéphanie A., 29 ans, rencontrée en 2021 à Douala, où il suivait un chantier. Alors que leur vie de couple se met en place, Sylvain Aimé tombe sur d’autres opportunités qui le conduisent à Yaoundé. En mode longue durée. En août 2022, il loge sa dulcinée dans un studio moderne au lieudit « Ancien Abattoir », non loin des agences de voyage à Mboppi, et subvient à ses besoins. Désormais, les tourtereaux ne se voient plus que certains week-ends, à Yaoundé ou à Douala.
Dans la foulée, Sylvain ira « toquer à la porte » chez les parents de Stéphanie à PK18. Le prétendant est loin de s’imaginer que sa future épouse, quand il n’est pas là, se prostitue dans la zone du carrefour « Nelson Mandela ». Il y a trois semaines d’ailleurs, Sylvain et les siens sont allés verser la dot de Stéphanie – évaluée à près de trois millions de F. Mais depuis quelques jours, un tiers (dont il va taire le nom pendant sa déposition à la police) va lui révéler l’impensable : Stéphanie est fille de joie. Sylvain n’y croit pas… Mais une puce à l’oreille, ça démange.
L’homme se souvient qu’il a un cousin assureur ayant des bureaux dans le secteur. Sylvain l’appelle et lui demande de vérifier l’information, mais déclare quand même : « Je crois que c’est une confusion ». Le cousin est d’accord, et peut d’autant plus le faire qu’il est sur un dossier qui le garde tard au bureau ces jours-ci. Stéphanie le connaît, mais ignore qu’il travaille là. Pour optimiser l’opération, Sylvain prétend que des contraintes professionnelles vont le bloquer trois semaines à Yaoundé.
Ce 17 février vers 22h, le cousin, de son poste d’observation en hauteur, croit apercevoir la jeune femme en train de prendre un couloir, en compagnie d’un homme. Il appelle Sylvain et lui demande de joindre sa fiancée. Quatre appels seront lancés, sans réponse. Le lendemain avant 6h, c’est Stéphanie qui appelle. Son fiancé décroche : elle lui dit qu’elle a manqué ses appels parce qu’elle dormait. Sylvain dit qu’il voulait juste lui souhaiter bonne nuit.
Le lendemain, le cousin la voit encore, toujours à une heure avancée, toujours en chemin pour les chambres de passe du coin, avec un autre homme. Elle arbore une mini-jupe sexy en diable. La photo que le cousin parvient à faire de loin est un peu floue. Il attend que la jeune femme ressorte (près d’une heure plus tard) et crie : « Stéphanie ! ». Elle se retourne, il s’éloigne vivement de sa fenêtre. Puis appelle Sylvain : « C’est confirmé. » Mais il lui suggère de venir voir par lui-même.
Sylvain dira à sa fiancée qu’un chantier l’appelle à Bangangte. Dimanche, Sylvain est à Douala. Du bureau de son cousin, vers 23h, il c...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category