Kaélé : une véritable mine d’or

Les richesses minières, les productions agricoles et pastorales, les ressources humaines sont susceptibles de faire de Kaélé l’une des zones les plus attractives de l’Extrême-Nord.

Lorsqu’il accueillait l’équipe de CT dans le cadre de ce reportage, Jean Nkrumah, le maire de la commune de Kaélé était un tout petit peu nerveux. Et pour cause, il venait d’apprendre que le carburant que venait de consommer le camion de la commune était frelaté, donc susceptible d’abimer le moteur du véhicule. Le maire a ordonné d’extraire ce carburant de mauvaise qualité. « Dans quelques mois, le calvaire que nous vivons en matière de commercialisation du carburant ne sera plus qu’un mauvais souvenir », rassure l’élu. 
Et pour cause, des grands chantiers en cours et annoncés sont en train de faire de Kaélé une ville attractive. A la sortie nord de la ville, une société distributrice des produits pétroliers a construit un complexe commercial comprenant une station-service. A l’entrée sud en venant de Magada, c’est un marché moderne qui voit le jour, une initiative de la commune de Kaélé. Ces investissements et bien d’autres viennent ajouter du charme au chef-lieu du département du Mayo-Kani. Cela va sans dire, la ville de Bouba Kaélé, le général de regrettée mémoire est en train de vivre une cure de jouvence. Pour revenir sur cette grande élite, il est prévu la construction d’un monument pour honorer sa mémoire.
Kaélé est avant tout une grande zone agropastorale. On y cultive de nombreuses spéculations telles que le mil, le maïs, les arachides… On y pratique l’élevage des bovins, des caprins, de la volaille… Tous les vendredis, jour du marché hebdomadaire de Kaélé, les revendeurs viennent de tous les coins du pays et du Tchad voisin s’approvisionner. Pratiquement tout y pousse, même le palmier à huile ! D’ailleurs, un opérateur économique de la place en fait l’expérience depuis plus d’une dizaine d’années et ces palmiers ornent à merveille ses établissements commerciaux. En clair, la commune de Kaélé est riche et diversifiée. « Un complexe agro-industriel y est en gestation », indique le maire. 
La commune de Kaélé est surtout riche en termes de ressources minières, notamment en latérite, en granit, en marbre, en argile, en Kouasite, et en sable. Des richesses qui n’attendent que d’être exploitées et transformées. Selon les affirmations du chef de l’exécutif municipal, une étude a été faite sur les ressources minières de Kaélé : l’argile, pour la poterie, la céramiq...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category