Maladies tropicales négligées : on fait le point

Des experts de l’Oceac ont bouclé vendredi à Douala la phase I du projet de lutte contre le fléau.

L’Organisation de coordination pour la lutte contre les endémies en Afrique centrale (Oceac, organe d’exécution de la Cemac) est remontée au créneau la semaine dernière à Douala, précisément sur le segment des maladies tropicales négligées (Mtn). Du 14 au 16 juin dernier en effet, un atelier consacré à la fin de la phase I du projet de lutte contre ce fléau dans la sous-région s’est tenu dans la capitale économique. Avec comme principal objectif de partager les principaux résultats de la lutte, les leçons et les acquis du projet Mtn, puis d’identifier les stratégies à adopter pour intensifier ce combat.
Le nouveau secrétaire exécutif de l’Oceac, Dr Khadidja Guirsimi, rappellera en ouvrant les travaux que l’Afrique centrale est la zone du continent qui paie le plus lourd tribut aux Mtn. D’où les efforts déployés de longue date pour les éradiquer. Des efforts fructueux, selon le secrétaire exécutif : « Depuis une douzaine d’années, on observe un certain regain mieux coordonné et intégré dans la lutte contre les Mtn. Pour preuve, elle a été inscrite parmi les cibles des Objectifs du développement durable », a déclaré Dr Khadidja Guirsimi.
En première contre les Mtn, le Dr Patty Ngassa a pour sa part esquissé le bilan de cinq années de lutte face à ces « affections très endémiques » dans notre sous-région. « A la fin de la mise en œuvre des différents projets de cette première phase, nous pouvons exprimer notre satisfaction », a déclaré la coordonna...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category