Cameroun – Brésil : les bons points de la coopération

Yaoundé abrite dès ce jour, la 2e session du Mécanisme de consultations politiques entre la Cameroun et la République fédérative du Brésil. Des assises qui interviennent après les premières, virtuelles, organisées le 17 juin 2021, au plus fort de la crise sanitaire liée au Covid-19. Il faut relever que depuis plus d’une décennie, la coopération bilatérale a connu un véritable essor dans des domaines aussi variés que l’éducation, la sécurité, l’entraide judiciaire… Un bel exemple de relation sud-sud en somme. Les travaux qui commencent ce jour voudront se situer dans la continuité de ceux organisés en mode virtuel il y a deux ans. CT a approché le ministre délégué auprès du ministre des Relations extérieures, chargé de la Coopération avec le Commonwealth, Felix Mbayu, pour un point des échange entre le Cameroun et le Brésil.

Les 24 et 25 juillet 2023 se tient à Yaoundé, la 2e Session du Mécanisme de consultations politiques entre le Cameroun et le Brésil. Quel est le sens de cet évènement et quels en sont les enjeux ?
La deuxième session du Mécanisme de consultations politiques entre notre pays et la République fédérative du Brésil est un évènement d’envergure qui s’inscrit, de manière générale, dans la perspective de la coopération Sud-Sud. C’est la manifestation de l’amitié entre deux pays qui souhaitent revisiter l’état de leur coopération dans l’optique d’envisager des perspectives meilleures. Concrètement, les assises de Yaoundé s’inscrivent dans la continuité de la première session du Mécanisme de consultations politiques avec le partenaire brésilien qui s’est tenue en mode virtuel le 17 juin 2021 et s’est achevée sur plusieurs résolutions, entre autres, la signature de certains instruments de coopération entre les deux parties, la finalisation des négociations en vue de la signature des accords de coopération en cours et l’élaboration de nouveaux projets d’accords dans des domaines spécifiques et d’intérêts mutuellement bénéfiques.

Comment pouvez-vous qualifier la coopération entre notre pays et le Brésil ?
La coopération bilatérale Cameroun-Brésil est une relation fructueuse et, surtout, singulière par sa densité, sa diversité et sa fertilité. Elle est dense par le volume des activités qu’elle génère. Elle est diverse en raison de la multiplicité des secteurs d’activités qu’elle couvre et est fertile pour les perspectives heureuses qu’elle charrie.  
 
Sur quels secteurs d’activités spécifiques cette coopération est-elle la plus dense ?

Il serait exhaustif de faire un inventaire du potentiel d’activités spécifiques de la coopération Cameroun-Brésil. Toutefois, il convient d’indiquer qu’elle touche plusieurs secteurs, tous régis par des textes juridiques.
Sur le plan éducatif, la République fédérative du Brésil offre aux étudiants camerounais des bourses grâce au programme PEC-G. A cela s’ajoute les différentes coopérations inter-universitaires directes ou inter-institutions, à l’instar du mémorandum d’Entente entre l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (Iric) et l’académie diplomatique Rio Branco et la coopération entre la Chambre d’Agriculture, des Pêches, de l’Elevage et des Forêts et l’Université fédérale Paraiba, qui a permis la formation d’une trentaine de Camerounais au sein du Collège Agricole Vidal de Negreiros. Concernant le secteur judiciaire, la ratification de l’accord d’extradition et de l’accord de transfèrement des personnes privées de libertés ont été signés en 2019. Ces deux textes sont déjà entrés en vigueur côté camerounais.
Pour ce qui est de la défense, le Cameroun envoie de manière continue et ce depuis 2016, des élèves officiers à l’académie militaire de l’armée de terre du Brésil. En outre, notre pays bénéficie égale...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category