Loi ferroviaire : des députés sur les rails

Un groupe de parlementaires a visité les installations de l’entreprise concessionnaire du chemin de fer le 17 août dernier à Douala.

Un groupe de députés, membres de la Commission de la production et des échanges à l’Assemblée nationale, a effectué hier, 17 août, une visite de travail au sein des installations de la Cameroon Railways (Camrail) à Bessengue et à Bassa. Descente effectuée dans un contexte marqué par l’avènement d’une nouvelle loi ferroviaire, texte examiné en juin dernier par le Parlement et qui, après sa promulgation le mois suivant, modifie substantiellement le cadre de la convention de concession Etat-Camrail.
Accueillis à leur arrivée dans les installations de la gare principale de Bessengue par le Directeur général de Camrail Pascal Miny, qu’assistait le Dga, Hamadou Bakary, les députés, conduits par l’honorable Guillaume Mbakam Chouga, ont commencé par une séance de travail avec les deux responsables. Avant de procéder à une visite de locaux du bâtiment, puis, un peu plus tard, d’effectuer un tour dans les ateliers de l’entreprise à Bassa. Occasion pour les parlementaires, qui ont côtoyé divers engins, maints appareillages et vu des personnels à l’œuvre, d’être édifiés sur les aspects maintenance, dépannage, et bien d’autres questions techniques liées à l’exploitation.
« Après la promulgation par le chef de l’Etat de la loi n°2023/010 le 25 juillet dernier, nous avons résolu de faire un tour ici à Camrail avec toute notre équipe de parlementaires pour palper du doigt le fonctionnement de l’entreprise », confiera le député Mbakam Chouga au terme de la visite des ateliers. « Il est question pour nous d’essayer de voir l’impact qu’aura cette loi sur le fonctionnement de la Camrail », va-t-il ajouter, précisant qu’&...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category