« Cinq autres établissements opérationnels »

Pr. Rémy Magloire Etoua, recteur de l’université de Bertoua (UBe).

Dans quel contexte s’inscrit la rentrée académique à l’université de Bertoua cette année ?
La rentrée académique 2023/2024 à l’université de Bertoua (UBe) s’inscrit dans le cadre de l’opérationnalisation effective des cinq établissements non fonctionnels pendant l’année académique précédente. Pour le compte de cette année académique, en plus des trois établissements opérationnels depuis l’an dernier, à savoir la Faculté des sciences juridiques et politiques (Fsjp), l’Ecole normale supérieure (Ens), et l'Institut supérieur d'agriculture, du bois, de l'eau et de l'environnement (Isabee), il faut en ajouter cinq autres : trois Facultés classiques (la Faculté des arts, lettres et sciences humaines (Falsh), la Faculté des sciences (Fs) et la Faculté des sciences économiques et de gestion (FSEG) et deux grandes écoles, l’Ecole supérieure de transformation des mines et des ressources energétiques (ESTM) et l’Ecole Supérieure des Sciences de l'Urbanisme et du Tourisme (ESSUT).

Quel bilan faites-vous des premiers pas de l’UBe, avec une première année sous le signe entre autres, de la détermination et de l’assurance-qualité ?
Avant de présenter le bilan de notre première année d’existence, qu’il me soit permis d’abord d’exprimer ma très profonde gratitude à Son Excellence Paul Biya, président de la République; Chief Dr. Joseph Dion Ngute, Premier ministre, chef du gouvernement, Monsieur le Pr. Jacques Fame Ndongo, ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur, Louis Paul Motaze, ministre des Finances et à Alamine Ousmane Mey, ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, pour leur attention constante à notre jeune institution universitaire. Nous adressons également nos remerciements à Mme le Pr. Nalova Lyonga, ministre des Enseignements secondaires, pour les locaux qu'elle a accordés provisoirement au Minesup pour l'UBe. Parlant de bilan proprement dit, l’année académique 2022/2023 a été marquée, entre autres, sur le plan infrastructurel par l’acquisition d’un immeuble et de deux bâtiments annexes qui abritent respectivement les services du rectorat et l’administration centrale de l’UBe; l’aménagement et l’équipement de ces locaux provisoires en mobilier de bureau, en matériel informatique et en connexion Internet; la prospection, l’appropriation, l’aménagement et l’équipement en matériel didactique des locaux provisoires des six autres établissements de l’UBe, à savoir l’Isabee, la Falsh, la Fseg, la Fs, l’Essut et l’Estm. Sur le plan académique et heuristique, l’année a été marquée par l’élaboration de l’offre de formation de tous les établissements de l’UBe; le recrutement des enseignants (recrutement spécial autorisé par le chef de l’Etat ; remplacement numérique ; contrat de vacations) ; la publication de plusieurs articles scientifiques ; la création de plusieurs instances telles que les écoles doctorales, la commission assurance qualité interne la commission scientifique ; la mise en place d’une plateforme numérique de préinscriptions et d’inscriptions des étudiants ; la collation des diplômes et certificats de la 4è promotion de l’ENS. Sur le plan managérial, il faut relever la tenue des sessions ordinaires et extraordinaires des instances statutaires de l’UBe telles que les conseils d’université et conseils d’administration, la tenue des réunions de coordination, le paiement régulier et à temps des salaires des cadres contractuels universitaires, ainsi que leur affiliation à la CNPS. Sur le plan communicationnel, l’UBe s’est dotée d’un site web fonctionnel et accessible, d’une page Facebook et d’un compte YouTube ainsi que d’un groupe WhatsApp dédié à l’information et à la facilitation du traitement/suivi des dossiers. Enfin, sur le plan social, on note le fonctionnement du Centre médical social ; la participation aux Jeux universitaires, à la Fenasu, à l’Unifac, au Fetuc et à la Journée internationale du sport universitaire ; L’opérationnalisation d’un restaurant universitaire.

Quelles dispositions ont été prises aux plans infrastructurel et académique pour assurer l’opérationnalisation des huit établissements de l’UBe ?
L’opérationnalisation des huit établissements de l’UBe s’est réalisée sur le plan infrastructurel par la consolidation et l’amélioration du cadre de travail à Faculté des sciences juridiques et politiques (Fsjp) et à l’ Ecole normale supérieure (ENS), qui héritent respectivement de l’université de Ngaoundéré et de l’Université de Yaoundé II, et la prospection, l’appropriation, l’aménagement et l’équipement en matériel didactique d...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category