Yaoundé : à l’assaut des nids-de-poule

Suite aux instructions du Premier ministre, chef du gouvernement, des actions d’aménagement sont perceptibles depuis week-end dernier sur certaines ruelles de la ville de Yaoundé.

Carrefour du monument de la Réunification à Yaoundé. Il est à peu près 13h. Quatre « chasseurs » des nids-de-poule sont à l’œuvre pour reboucher les nombreux trous qui avaient fleuri sur la chaussée. Armés d’un seau, ils retirent les eaux des trous plus ou moins gros. Puis à l’aide de pelles et de pioches, ils recouvrent le sol avec du gravier et du ciment. A quelques mètres de là, à la gare de Mvolyé, la ruelle, autrefois parsemée de « trous d’éléphants », affiche un décor différent. Tous les creux ont été comblés vendredi dernier, ainsi qu’au niveau de la Poste centrale. « Nous circulons très bien depuis le week-end dernier sur cet axe. On n’a plus besoin de zigzaguer ou de ralentir. Tous les trous ont été bouchés. Les instructions du Premier ministre ne sont pas entrées dans des oreilles de sourds », se réjouit un usager. Une source bien introduite à la Communauté urbaine de Yaoundé, fait savoir que le traitement des nids-de-poule sur les différents axes est conduit par le maire de la ville. « Les instructions du Premier ministre relatives à la réhabilitation des routes existantes par la Communauté urbaine, arrivent au moment où les travaux étaient sur le point de commencer. En effet, le marché pour l’aménagement de la voirie était en cours de passation », indique notre source.
Les communes d’arrondissement ne sont pas en marge cette action. Les mairies mettent les bouchées doubles pour améliorer l’image de la ville. A la commune de Yaoundé II par exemple, le maire, de concert avec la Communauté urbaine de Yaoundé a engagé des travaux le week-end dernier au boulevard Jean Paul II. « Les comités de quartiers ont curé les caniveaux qui sont sur l&rs...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category