Ma thèse en 180 secondes : Nanfack Tiokou vainqueur !

Vendredi dernier à Yaoundé, le doctorant à l’Université des Montagnes a été le plus habile dans la défense simplifiée de sa thèse sur l’analyse des doses patients en imagerie médicale.

Médecine, géographie, droit, chimie, agriculture. Quel que soit le domaine d’étude, convaincre le jury présidé par le Pr. Sariette Batibonak n’a pas été une mince affaire pour les 15 doctorant(e)s finalistes du concours « Ma thèse en 180 secondes ». Certains d’entre eux n’hésitant pas à se lancer dans des mises en scène vendredi dernier au campus numérique francophone de Yaoundé. C’est le cas d’Eugenie Yvette Nga Ebolo de l’université de Yaoundé II avec son sujet de recherche sur le système managérial hospitalier. Une performance insuffisante pour décrocher la première place convoitée. L’issue finale a été la même pour Yves Kede (université de Yaoundé II) traitant de l’instrumentation et la transformation de l’état forestier dans le bassin du Congo ou encore Jacky Laure Mabu Fongue (université de Douala) avec les pratiques de la gestion des ressources humaines sur la performance individuelle. 
A l’exercice d’exposer son sujet de recherche en trois minutes de façon claire, concise et convaincante dans de termes simples, Loïc Arthur Nanfack Tiokou a tiré son épingle du jeu. L’étudiant de l’Université des Montagnes est arrivé en tête avec une note finale de 14,33/20 en mettant en lumière son projet d’analyse comparée des doses patients en scannographie adulte. Sa première place lui permet d’empocher la somme de 250 000 F. Avec une note de 14,16/20, le deuxième prix du jury d’une valeur de 200 000 F est revenu à Djimtoi...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category