Stéphanie Dongmo: pour un cinéma sans frontières

L’Association Cinéma numérique ambulant (CNA) du Cameroun dont elle est la présidente, se joint aux autres agences du continent à l’occasion du FESPACO.

Entre Stéphanie Dongmo et le FESPACO, l’idylle s’écrit depuis quatre ans. Cette 25e édition marque la quatrième participation de la présidente du Cinéma numérique ambulant (CNA) du Cameroun au grand rendez-vous du 7e art africain. « La première fois que je suis venue en 2011, j’avais été retenue pour un atelier des critiques cinéma sur les séries télévisées organisé par Africalia qui est une structure de coopération belge », se souvient-elle. Le FESPACO et la journaliste de formation ne se quittent plus. En 2012, c’est logiquement qu’elle se retrouve à la tête de l’antenne CNA au Cameroun. Pendant le festival, elle et ses confrères des autres pays du continent se démènent pour présenter les activités de leur association.
Et ce ne sont pas les idées qui manquent à ces hommes et femmes issus du Bénin, du Burkina Faso, de France, du Mali, du Niger, du Togo, et du Sénégal. « Nous organisons par exemple “Quartiers lointains”, un programme qui s’appuie sur des festivals prestigieux pour proposer des films français mais réalisés par des personnes originaires d’Afrique. Nous avons également les soirées “FESPACO Off” qui donnent la chance à des films qui n’ont pas été sélectionnés d’être vus par le public de Ouagado...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category