Jeunesse et Education civique : sur la continuité des grands chantiers

Mounouna Foutsou a détaillé son plan d’action 2024, à l’occasion de la présentation des vœux vendredi dernier à Yaoundé.

L’esplanade du Cercle municipal de Yaoundé s’est parée de ses plus beaux atours pour la traditionnelle cérémonie de présentation des vœux de Nouvel an 2024 à Mounouna Foutsou, ministre de la Jeunesse et Education civique (Minjec). A l’occasion, le chef de ce département ministériel, a dévoilé sa feuille de route 2024. D’après le Minjec, un accent sera mis dans la continuité de l’opérationnalisation des grands chantiers en cours et avec une attention particulière sur les aspects visant à apporter la contribution de ce ministère à l’atteinte des objectifs du Plan triennal intégré d’import-substitution 2024-2026, et aux autres problématiques, non moins importantes relevées par le chef de l’Etat, lors de son message à la nation du 31 décembre dernier. Il sera question, entre autres, en éducation civique et volontariat, de poursuivre la mise en œuvre du plan d’action du Programme national d’éducation civique par le réarmement moral, physique et entrepreneurial dénommé « Pronec-Réamorce ». Celui-ci aura une emphase dans les régions en insécurité du Nord-Ouest, du Sud-Ouest et de l’Extrême-Nord, en collaboration avec les Agences du système des Nations unies au Cameroun.
Un autre point important centré sur l’insertion socioéconomique des jeunes sera axé sur le renforcement des capacités opérationnelles de l’Observatoire national de la jeunesse, pour un accès des jeunes aux services sociaux de base, à travers la Carte jeune biométrique, désormais inscrite dans la loi de finan...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category