Choléra : nette amélioration de la vaccination

Un plaidoyer pour une meilleure appropriation du vaccin par les populations a eu lieu en présence des autorités administratives, religieuses et leaders d’association.


Depuis quelque temps, le vaccin contre le choléra n’était plus bien reçu dans de nombreuses familles de la région du Littoral. Les parents interdisaient aux personnels enseignants ou de maison de faire vacciner leur progéniture lors du passage des personnels de santé. Avant le lancement des prochaines activités de la campagne de routine de vaccination et de riposte à l’épidémie du choléra dans le Littoral, un plaidoyer a eu lieu jeudi 11 janvier 2024 à Douala, à l’endroit des autorités administratives, religieuses, leaders d’association, responsables des syndicats et autres acteurs exerçant dans le domaine de la santé. Cette réunion de plaidoyer était présidée par le secrétaire général des services du gouverneur de la région du Littoral Aboubakary Haman Tchiouto. Cette session a également vu la présence du King Deido, Sa Majesté James Frédéric Ekwalla Essaka, du chef supérieur des Akwa, Sa Majesté Louis Din Dika, de l’Iman de la mosquée centrale de Douala, Malik Farouk et d’autres personnalités.
D’après le bilan 2023 de la campagne de routine de vaccination dressé par le Dr Léonard Ewane, coordonnateur du programme élargi de vaccination (Pev) dans la région du Littoral, on constate une nette amélioration de la vaccination. Cependant, ce bilan reste insuffisant car les objectifs recherchés qui était de 80% n’ont pas été atteints.  L’autre point important de ce plaidoyer concernait les différents exposés sur l’introduction du vaccin contre le paludisme et ...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category