Santé: attention, animaux

La prise en charge des cas de zoonoses prioritaires au Cameroun au cœur d’une formation bouclée samedi à Douala.

Rage, anthrax, grippe aviaire hautement pathogène, fièvre à virus Ebola, tuberculose bovine. Voilà la liste des zoonoses (infections ou infestations naturellement transmissibles des animaux à l’homme et vice-versa) au Cameroun, arrêtée depuis mars 2016 par le Programme national de prévention et de lutte contre les zoonoses émergentes et ré-émergentes. Connaissant le danger, il était question ensuite de le combattre au mieux. En l’occurrence, pour diverses administrations (Minepia, Minsanté, Minepded, Minfof) et partenaires techniques impliqués, élaborer des fiches techniques de définition des cas de ces cinq zoonoses prioritaires. Ceci va avec la conception de la prise en charge.
L’atelier organisé du 9 au 11 mars dernier à Douala allait dans ce sens : former les personnels concernés à la prévention et à la lutte contre les maladies susmentionnées. Avec, au bout du compte, une harmonisation, à travers le territoire national, de la prise en charge de ces maladies. Ce point particulier a été relevé par le Dr René Saleu, régional du Minepia, ouvrant les travaux au nom du ministre.
La presse apprendra à l’occasion que les fréquentes réémergences des maladies zoonotiques au Cameroun telles que l’anthrax dans la région du Nord-Ouest, la grippe aviaire dans la région de l’E...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category