Infrastructures publiques : une qualité à améliorer

Au Sénat le 13 juin dernier, le ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, Paul Tasong, a expliqué la stratégie du gouvernement pour une amélioration globale du niveau des projets financés par le budget d’investissement.


L’accroissement du budget d’investissement public devrait en principe permettre à notre pays de construire des infrastructures avec une qualité à la hauteur des moyens déployés et des objectifs fixés. Le sénateur Pierre Flambeau Ngayap estime que tel n’est malheureusement pas le cas. D’où sa préoccupation de savoir ce que fait le gouvernement pour améliorer la qualité globale des infrastructures, respecter les délais d’exécution et mieux maîtriser les coûts. C’est le ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire en charge de la Planification qui s’est adressé le 13 juin au Sénat pour répondre à cette question orale. Paul Tasong reconnaît des retards dans le démarrage de certains grands projets de première génération, avec des incidences sur leur mise en service. Il relève aussi que la qualité de certains ouvrages n’a pas toujours répondu aux standards en la matière.
Néanmoins, le Cameroun dispose d’infrastructures appréciables, si l’on se fie aux indices publiés régulièrement par la Banque africaine de développement, notamment. « Nous sommes reliés à nos voisins par des infrastructures routières de qualité. Nous avons l’une des meilleures places portuaires de la région ; l’accès au numérique se généralise ; le déficit énergétique se réduit progressivement », a relevé Paul Tasong. Il a par ailleurs évoqué le cadre réglementaire fourni destiné à la bonne maturation des projets, la passation des marchés publics, l’av&egrav...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category