Abbé Jean Marie Bodo: homme d’église, homme de conviction

Enseignant, auteur-compositeur, musicologue, journaliste, promoteur de radio, humanitaire, cet homme église est engagé sur plusieurs fronts

 

Le père Bodo. C’est ainsi qu’on appelle familièrement l’homme d’église né en 1954 à Yaoundé et ordonné prêtre en 1983. Deux ans donc avant l’arrivée du pape Jean-Paul II au Cameroun pour la première fois. Mais l’Abbé Jean Marie Bobo n’est pas seulement prêtre. Il est le premier à avoir mis sur pied une radio privée au Cameroun (Radio Reine). C’était en octobre 1997. Une radio qui se veut «chrétienne mais sensible aux enjeux citoyens» comme le définit son promoteur, et qui depuis, couvre les régions du Centre, de l’Est, du Sud et une partie de l’Ouest. Au sein de ce complexe où il a établi ses quartiers, l’homme d’église observe chaque jour les chantiers qui prennent corps et font sa fierté. Il en est de même pour cette clinique humanitaire qui porte le nom d’« Hôtel Dieu Saint Joseph » ouvert en 2004. Cette formation sanitaire qui prodigue soins et médicaments gratuits aux enfants de la rue et nécessiteux. L’abbé Bodo,  enseignant d’anthropologique à l’université catholique d’Afrique centrale, auteur-compositeur, musicologue, journaliste et l’un des premiers membres du Conseil national de la Communication. Des atouts indispensables à l’écoute et au partage, en vue de la promotion du vivre-ensemble et de la consolidation de l’unité et de la cohésion nationales.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category