Responsive image

« Notre clé de succès est le travail »

24 heures
Jeanine FANKAM | 17-04-2018 10:47

L'explication

Gaétan Yangben Mouzong responsable de l’Administration et des Ressources humaines au collège François-Xavier Vogt.

Comment la rentrée du 3e trimestre s’est-elle déroulée dans votre établissement?

La préparation de la rentrée du 3e trimestre a commencé au collège François Xavier Vogt avant le départ en congé de pâques. Compte tenu de la durée très courte de ce trimestre, nous planifions toutes les activités longtemps avant afin d’avoir une rentrée maîtrisée, puis un trimestre serein. Les élèves et les enseignants savent, chacun, ce qui est attendu d’eux. La rentrée est donc effective. Tout se passe comme nous l’avons voulu. La semaine a commencé comme une semaine ordinaire. Sauf que nous avons appris que le nouveau ministre des Enseignements secondaires arrivera dans notre établissement à l’occasion de cette rentrée. C’est ce qui confère à la journée, son caractère spécial. Mais son arrivée ne va pas véritablement perturber les enseignements. Toute l’administration est en branle pour permettre le bon fonctionnement du collège.

C’est le dernier round avant les examens. ??????Quelle chance les élèves encore à la traine ont-ils à ce stade ?

Rien n’est définitivement perdu, à moins que l’élève se trouve dans une situation véritablement abyssale. Les enfants qui demeurent dans la tranche de 9 ou 9,5/20 de moyenne ont encore une chance. Notre clé de succès est le travail. C’est la même clé pour tout le monde, dans tous les secteurs d’activité. Une fois qu’on a bien planifié son travail, il suffit de respecter son chronogramme. Lorsque le travail est rigoureusement organisé, il n’y a pas de doute qu’on réussisse. Nos classes de terminale ont encore au plus une dizaine de jours de cours. Puis, ce sera le cycle des examens blancs préparatoires au baccalauréat, avec des sujets-types. Ils auront également un ensemble de travaux dirigés avec des exercices venant d’autres établissements, chaque fois, en conditions d’examen.

On reproche aux meilleurs établissements comme le vôtre de ne pas partager leur secret pour tirer les établissements qui en ont besoin…

Nous sommes en partenariat avec des collèges comme Jean Tabi, Saint-Joseph, Libermann. On nous reprochera de rester entre nous les catholiques. Avec les établissements publics, c’est difficile parce que le centre de décision est plus haut que l’établissement et du coup, cela devient assez lourd. Pour n’importe quelle suggestion, il faut se référer à la hiérarchie et attendre. Cette attente peut durer alors que l’année scolaire, elle, avance. Toutefois, pendant les réunions sectorielles des chefs d’établissement, nous partageons notre expérience qui nous fait commencer à temps, planifier longtemps avant et réussir. Et puis, on ne peut pas faire boire à un cheval qui n’a pas soif.

Le 3e trimestre est caractérisé par de nombreux fériés. Comment maintenir les élèves en éveil ?

A ce niveau, nous comptons sur le sens de responsabilité des enfants et des parents. Au niveau de l’administration, nous tenons à leur expliquer les enjeux du trimestre et les risques des fériés. Certains sont longs et maintiennent les enfants hors de l’établissement. Il est important pour eux de suivre leurs programmes d’études. Les parents doivent y veiller. En début d’année, nous identifions ces fériés et nous anticipons de manière à ce que cela ne gêne pas nos programmations.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter