Cameroon-Tribune

Responsive image

Enseignements secondaires: premier bilan de l’année scolaire

Societe
Jeanine FANKAM | 19-04-2018 11:29

Une évaluation présentée hier au  MINESEC indique un taux de couverture des programmes largement au-dessus de la moyenne.

A ce jour, 3085 sujets d’examens relevant de la tutelle du ministère des Enseignements secondaires ont été confectionnés. Les sujets mal libellés pouvant créer des dysfonctionnements ont été détectés par les inspecteurs pédagogiques. Huit sur dix régions ont connu une année scolaire relativement calme et les programmes, dans presque tous les établissements, sont presqu’achevés.

Les cas des régions du NordOuest et du Sud-Ouest sont marginaux à cause des perturbations conjoncturelles qui ont un impact sur le secteur éducatif. Et même là, il existe des signes d’espoir, a noté hier au lycée technique de Nkolbisson, Catherine Awoundja Nsata, inspecteur général des Enseignements.

Elle révèle que dans les établissements qui ont fonctionné, le taux de couverture des programmes se situe à environ 75% dans le Nord-Ouest et 68,73% dans le Sud-Ouest. « C’est prometteur », a-t-elle commenté en comparant ces statistiques avec celles de l’année dernière à la même période dans ces deux régions, soit 8% au Nord-Ouest et 15% pour Sud-Ouest. 

Dans les zones du Septentrion où les élèves ont été contraints au déplacement et au recasement, « tout se passe bien », a renseigné un responsable pédagogique. S’agissant des rendements des enseignants et de la qualité des enseignements, les contrôles de routine des inspecteurs et les fiches pédagogiques ne relèvent rien de fâcheux.

Les sessions de renforcement de capacités ont régulièrement eu lieu. Chaque maillon de la chaîne a été formé, des inspecteurs coordonnateurs généraux aux animateurs pédagogiques, a-t-on appris.

En ce qui concerne l’Approche par compétence (APC) mise en œuvre depuis quatre ans et dont la première promotion du BEPC composera en juin prochain, Catherine Awoundja Nsata n’a pas caché que sa mise en œuvre a posé quelques difficultés relatives aux réticences que charrient toutes les innovations. Les fausses notes de l’élaboration des programmes APC du premier cycle imposent un recadrage pour ceux du second cycle.

Le bilan présenté montre aussi que les élèves en difficulté ont retenu une attention particulière au cours de l’année qui s’achève bientôt. On a noté une insuffisance des enseignants spécialisés pour encadrer les 347 recensés.

Et même sur le plan méthodologique, il y a des remédiations à apporter. Mais de manière générale, on aborde le dernier virage de l’année scolaire avec optimisme.

A la fin de la journée, l’objectif fixé au début des travaux par Nalova Lyonga, ministre des Enseignements secondaires, a été atteint. A savoir: identifier les problèmes qui pourraient compromettre la fin de l'année et y remédier.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Responsive image

Yaoundé: Tenor en concert

Culture
Gaël de SOUZA | 17-08-2018 10:06 0 0

 Demain à 18h au Palais des Sports, l’artiste va animer un show plein de promesses.

Tenor le promet : demain, jour du concert, les portes seront ouverte...
Lire la suite

Responsive image

Charity Gala To Assist Needy Children:

Culture
Dilian WELLENG (Intern) | 17-08-2018 10:02 0 0

The donation will help provide didactic material to children under the care of Alliance Smile NGO.

The Non-Governmental Organization (NGO), Alliance Smile For Children, h...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter