Prix Wangari Maathai: Une Camerounaise distinguée

Céline Ndjebet, activiste et défenseure de la protection des forêts a reçu sa distinction le 5 mai dernier à Séoul en Corée du Sud.

L’activiste camerounaise Céline Ndjebet, défenseure de la protection des forêts vient de rejoindre la liste des lauréates du Prix Wangari Maathai « Champion de la cause des forêts » lors de l’édition 2022. La raison de cette distinction tient à sa contribution à la conservation des forêts et à l’amélioration des populations qui en dépendent, a-t-on appris. L’annonce est contenue dans un communiqué de presse publié par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Elle a reçu le prix le 5 mai dernier à Séoul, en Corée du Sud, à l’occasion du XVe Congrès forestier mondial. Ce prix, le sixième du genre, « récompense Cécile Ndjebet pour son engagement pendant trente années en faveur de la promotion des droits fonciers et forestiers des femmes. En tant qu’activiste, elle a montré que la participation des femmes à la gouvernance et à la conservation des forêts est fondamentale pour réaliser une gestion forestière durable », a déclaré Maria Helena Semedo, directrice générale adjointe de la FAO et Présidente du PCF. Co-fondatrice du Réseau des femmes africaines pour la gestion communautaire des forêts, Cécile Ndjebet œuvre à la promotion de la femme dans la gestion forestière. Elle entend également permettre aux femmes de jouir d’une égalité des droits d’accès à la terre et à ses ressources. Ce combat fait d’elle une tête de proue dans ce combat à la fois au Cameroun et à l’étranger. Avant Céline Ndjebet, cinq autres lauréates avaient déjà remporté ce prix...

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category