Banane : le terminal fruitier monte en régime

Les nouveaux équipements de l’infrastructure logée au port de Douala, financés à plus de 4,7 milliards F par l’UE, ont été inaugurés ce mardi 17 mai.


Le terminal mixte fruitier du port de Douala a fait peau neuve. Une structure désormais plus moderne attend les producteurs et exportateurs de banane et autres fruits. Ceci grâce à une subvention de l’Union européenne de plus de 4,7 milliards de F, dont le résultat a été inauguré ce mardi 17 mai. Cérémonie présidée par le ministre délégué auprès du Minepat, Paul Tasong, représentant le ministre Alamine Ousmane Mey, en présence de l’ambassadeur/chef de la délégation de l’Union européenne, S.E. Philippe Van Damme. Présents aussi, entre autres personnalités, le ministre des Finances, Louis-Paul Motaze, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Gabriel Mbairobe, et le gouverneur du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua.
« Ce projet est une composante importante du soutien apporté par l’Union européenne au secteur de la banane au Cameroun depuis plus de 20 ans », a indiqué Philippe Van Damme, rappelant qu’avant la crise dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, la production nationale avoisinait les 300.000 tonnes/an, et que du fait de la situation susmentionnée, elle oscille actuellement autour de 200.000 tonnes. Mais les perspectives en termes de regain de production étant bonnes, le terminal mixte fruitier new-look, dont la modernisation a duré huit ans, et qui pourra traiter jusqu’à 500.000 tonnes de banane annuellement en pleine capacité, est donc bienvenu.
D’abord, le coût de revient de la manutention d’une palette de banane a été réduit de plus de 20% entre 2017 et 2021. La durée de chargement a diminué de deux tiers grâce à l’acquisition de nouveaux équipements. Ensuite, la chaîne de froid est désormais maintenue de la station d’emballage jusqu’au navire. Enfin, a relevé l’ambassadeur, les délais fixés par les transporteurs ma...

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category