Meteo : menace sur la production agricole

Destruction des champs de maïs, dégradation de la qualité des arachides et des tubercules sont entre autres conséquences annoncées.

L’Observatoire national sur les changements climatiques (Onacc) vient de publier le bulletin portant sur les prévisions et alertes climatiques décadaires pour la période du 1er au 10 août 2022. On annonce une persistance des situations de froid sur l'ensemble du territoire national, et de manière plus accentuée dans la zone des hauts plateaux (Nord-Ouest et Ouest); des hautes savanes guinéennes (Adamaoua), suite aux températures minimales. Mais aussi des situations de canicule dans de nombreuses localités de la zone soudano-sahélienne, de la  zone forestière à pluviométrie bimodale et de la zone des hautes savanes guinéennes. Cette décade sera par ailleurs marquée par une importante diminution des quantités de précipitations sur l'ensemble du territoire national. Une situation qui ne sera pas sans impact sur le secteur agro-pastoral, environnemental, mais aussi de l’eau et de l’énergie.
Dans le secteur de l'agriculture, on devrait enregistrer un risque élevé de cas de dégradation et de destruction des champs de maïs, dans de nombreuses localités de la région de l'Extrême-Nord, suite aux attaques de chenilles légionnaires ; une dégradation de la qualité de la production des arachides et des tubercules (manioc, macabo, taro, etc.) dans diverses régions suite à la saturation des sols en eau. Par contre, relève le document,  du fait de l'importante baisse des précipitations annoncée, cette période est propice au traitement phytosanitaire dans les di?érents bassins de production. Les éleveurs également vont en subir les effets. Beaucoup pourraient perdre les produits de leurs fermes, suite aux situations de froid.
Comme impact sur l'environnement et la biodiversité, on pourrait enregistrer des cas de glissements et d'éboulements de terrains dans certaines localités de la zone des Hauts-Plateaux (Foumban, Makam, Santa, Bamenda, Bafoussam, etc.), suite à la saturation des sols en eau, couplée au relief très escarpé. Le même phénomène est prévisible dans les sites d'exploitation artisanale des minerais des régions de l'Extr&eci...

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category