Dépréciation de l’euro par rapport au dollar : la dette augmente de 420 milliards de F

Cette information est contenue dans la note de conjoncture de la dette publique du Cameroun au 30 juin 2022 publiée le 04 août dernier par la Caisse autonome d’amortissement.

La Caisse autonome d’amortissement (CAA) vient de publier la note de conjoncture mensuelle du Cameroun au 30 juin 2022. On peut déjà lire qu’après l’ordonnance rectificative de juin dernier, le besoin d’endettement prévu en 2022 est passé de 1754,5 milliards de F à 1868,5 milliards de F, soit une augmentation de 6,5%. En attendant de faire le point en fin d’année, on note qu’au cours des six premiers mois de l’année 2022, l’encours de la dette de l’ensemble du secteur public (non consolidé) est évalué à 11 933 milliards de F et représente environ 45,8% du Produit intérieur brut (PIB). « Cette dette reste dans la bonne trajectoire par rapport à la cible fixée à 50% du PIB à fin 2024 dans la Stratégie d’endettement à moyen terme 2022-2024. Près de 92,7% de cette dette représente celle de l’administration centrale et 7,3% celle des entreprises et établissements publics », peut-on lire dans la note. 
Dans les détails, la dette directe de l’administration centrale, est évalué à 11 057 milliards de F (42,1% du PIB) et connait une croissance de 1,0% par rapport au mois précédent (+109 milliards de F), 3,8% en glissement trimestriel (+ 408 milliards de F) et 12,0% en glissement annuel (1 184 milliards de F). Ceci s’explique principalement par les émissions des titres publics, les décaissements des appuis budgétaires dans le cadre du programme économique et financier conclu avec le FMI sur la période 2021-2024, et la dépréciation du Fcfa par rapport au dollar américain et autres devises à l’exclusion de l’euro. Justement, l’un des points importants à retenir de cette note c’est l’impact de cette dépréciation sur la dette. S’agissant donc de l’effet de la variation du taux de change sur la dette publique, il convient de relever que, le Fcfa de parité fixe avec l'Euro, a enregistré une dépréciation par rapport au dollar américain de l’ordre de 6,2% en variation mensuelle, 9,9% en glissement trimestriel, et 17,3% en glissement annuel. Du fait de cette variation, l’encours de la dette a augmenté successivement de 420 milliards de F en glissement annuel, 172 milliards de F en glissement trimestriel et 78 milliards de F en ...

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category