Union africaine : deux Camerounais brillent

Suzanne Ntyam Ondo épouse Mengue et c ont été, pour l’une, réélue juge à la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples et, pour l’autre, nommé secrétaire exécutif de la Commission africaine de l’énergie nucléaire.

Une bonne nouvelle pour la diplomatie camerounaise. Dans deux communiqués de presse datés du 2 août et parvenus à CT, le ministre des Relations extérieures (Minrex), Lejeune Mbella Mbella, annonce que deux Camerounais viennent de s’illustrer au sein des organismes de l’Union africaine (UA). Ainsi, Suzanne Ntyam Ondo épouse Mengue a été plébiscitée comme juge à la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples, pour un mandat de six ans. C’était au cours de la 41e session du Conseil exécutif de l’UA, tenue à Lusaka, la capitale zambienne, le 15 juillet dernier. Il s’agit en réalité d’une réélection, puisque la magistrate, par ailleurs présidente de la Commission d’assistance judiciaire de la Cour suprême du Cameroun, avait déjà été élue en juillet 2016 lors du 27e Sommet de l’UA, à Kigali, au Rwanda. Diplômée de l’Ecole nationale d’Administration et de Magistrature et titulaire d’une Licence en droit privé, Suzanne Ntyam Ondo épouse Mengue a, durant sa carrière entamée en 1982, occupé plusieurs postes de responsabilités : présidente du Tribunal de première instance de Yaoundé, vice-présidente de la Cour d’appel du Centre, présidente de la Section chargée des contrats administratifs de la Cour à la Cour suprême, présidente de la Section commerciale de la Cour suprême, etc.
L’autre compatriote à s’être démarqué cette année est Enobot Agboraw. Le Camerounais a été nommé au prestigieux poste de secrétaire exécutif de la Commission africaine de l’énergie nucléaire le 9 août dernier par le président de la...

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category