Manuels scolaires : halte aux livres non agréés !

Un avertissement pouvant conduire certains éditeurs devant les juridictions compétentes a été donné hier à Yaoundé au cours d’un point de presse par le président du Conseil d’agrément.

Le président du Conseil national d’agrément des manuels scolaires et des matériels didactiques (CNAMSMD) était face à la presse hier à Yaoundé. Jean Paul Komon a clairement fustigé sur le ton de la colère et du désagrément, la circulation de manuels scolaires non agréés dans certains établissements privés. Selon le président du Conseil, ces ouvrages et cahiers d’activités ont été introduits dans une cinquantaine d’écoles et collèges, avec la complicité des chefs d’établissements. Et pourtant les textes sont clairs. En novembre 2017, le décret du Premier ministre prescrivait l’utilisation exclusive et sans exception, des seuls manuels dûment agrées, dans tous les établissements scolaires, sur l’ensemble du territoire national. Une décision qui visait à mettre un terme au mercantilisme ayant fait son lit dans le secteur éducatif.
Sur le terrain, le Conseil constate que la pratique se poursuit. Et pourtant, ces manuels non agréés ne présentent aucune garantie de qualité du contenu et sont « généralement impropres à l’utilisation », relève Jean Paul Komon. Séance tenante, plusieurs ouvrages et cahiers d’activités du primaire et du secondaire introduits de façon frauduleuse ont été présentés. La marque du conseil étant visible sur ces ouvrages. Stylo rouge, marqueur pour identifier les fautes de grammaire, d’orthographe, l’absence du nom de l’éditeur, le langage inapproprié pour les enfants, etc. Les éditeurs de ces livres, (Acipec, Alfa Education, Amin Publisher, Dav Publisher, Bon suivi Elvisco Publisher, Etanovi Sarl, Lanmark/Medup, Pepcam, Muscade, The Mirror, White House) ont été sommés d’arrêter toute activité. « Le Conseil se réserve le droit de poursuivre devant les administrations publiques et judiciaires compétentes ainsi que la Conac, les établissements qui se livrent à cette pratique frauduleuse, et dont la liste est en cours de consolidation et sera incessamment publiée », a prévenu le président du conseil.
Toujours au sujet des manuels scolaires frauduleusement introduits en librairie, l’affaire Kaba Ngondo contre Michel Lafon a été abordée. A la suite du point de presse du directeur des éditions Kaba Ngondo, du 20 septembre dernier à Yaoundé le président du CNAMSMD a donné sa position. « En 2020 les deux partenaires signent un contrat de coédition. Les deu...

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category