Responsive image

Approvisionnement en eau potable : comment mieux gérer l’étiage

Economie
Michèle FOGANG | 10-01-2017 13:44

Réunis au cours de la 30e session du comité de suivi des contrats d’affermage vendredi dernier, les acteurs du secteur ont évalué les actions à réaliser pour améliorer la desserte.

De l’avis de Brahim Ramdan, directeur général de la Camerounaise des eaux (Cde), 2016 aura été meilleure que 2015 en matière de qualité de desserte en eau potable. En effet, durant cette année, des études ont été amorcées pour une maîtrise des consommations d’eau des administrations publiques, compte tenu de la nécessité pour l’Etat d’apurer sa dette envers la Cameroon Water Utilities Corporation (Camwater) et la Cde. Pour ce qui est du renouvellement des infrastructures, une équipe mixte constituée des agents des deux opérateurs y veille régulièrement, aussi bien pour la production, le transport, la distribution, que pour la construction de nouvelles adductions d’eau. «Quant à l’exécution du programme d’investissement il se poursuit, avec la mise en service de nouvelles unités de traitement d’eau», a relevé Denis Ntamack. L’inspecteur général au ministère de l’Eau et de l’Energie (Minee) a présidé vendredi dernier la 30e session du comité de suivi des contrats d’affermage et de concession en tant que représentant du ministre Basile Atanga Kouna.
Pour l’année qui débute, le département ministériel et ses partenaires veulent tenir le pari d’une amélioration de la desserte en eau, d’une réduction de temps de coupures et de la gestion de l’étiage 2017, afin : «d’anticiper sur les perturbations souvent observées par le passé pendant cette période», a indiqué Denis Ntamack. Ainsi, la 30e session du comité de suivi des contrats d’affermage a permis d’évaluer les actions réalisées en 2016 et de faire des projections pour 2017.
Les travaux étaient axés sur les résolutions et recommandations du comité de suivi d’octobre 2016, la présentation de la version provisoire du rapport d’audit de la concession pour la période 2015-2016 et la mise à jour du modèle financier du secteur hydraulique. Le canevas de travail présenté par le secrétaire permanent du Comité de suivi prévoyait également l’état d’avancement du programme d’investissement de la Camwater à la fin de l’année 2016, notamment sur les mesures transitoires d’urgence visant les villes de Douala et Yaoundé et le Projet d’alimentation en eau potable de Yaoundé et trois villes secondaires entre autres. Les travaux du comité se sont achevés sur la présentation du plan d’action de la concession.

 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Cameroon-South Africa: Taxation Convention Governing Bill Tabled

Politique
Emmanuel KENDEMEH | 27-03-2017 23:47 | 0

The convention concerns avoidance of double taxation and prevention of tax evasion

 

The bill to authorise the President of the Republic to ratify the Convention between the Government of the Republic of Cameroon and the government of the Republic of South Africa for the ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter