Mali : un nouveau tournant

International
Paul EBOA | 20-03-2017 22:56

Commentaire.

L’organisation de la conférence d’entente nationale du 27 mars au 2 avril prochain coule de source. Le Mali va certainement mettre à profit cette rencontre pour réunir toutes les composantes de la nation et faire le point de la mise en œuvre de la signature de l’accord de paix et de réconciliation du 15 juin 2015.
Il  est clair que le processus de paix évolue au rythme de la tortue. La preuve en est que les premières autorités intérimaires censées rétablir l’autorité de l’Etat dans les régions du nord du pays n’ont pu être installées qu’à la fin du mois de février à Kidal. Parmi ces autorités intérimaires, figurent des représentants du gouvernement malien, ceux des groupes armés favorables à ce gouvernement, ainsi que les représentants de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA). Lesquels se sont toujours fait violence pour renoncer à leurs velléités indépendantistes. L’installation des intérimaires constitue pourtant une phase de la normalisation censée être parachevée par le redéploiement de l’administration et de l’armée malienne au nord du pays, de même que par la mise à disposition des services publics aux populations et l’organisation des élections afin que les autorités provisoires soient remplacées par des élus.
Or, on relève encore des résistances. Le drapeau malien n’a pas été hissé à Kidal. De même, les intérimaires ne s’entendent pas, comme s’ils avaient des agendas différents. Cependant, le gouvernement malien n’a pas perdu l’espoir de relever le défi de la cohésion sociale. De ce point de vue,  la conférence d’entente nationale s’annonce comme un nouveau tournant dans le processus de normalisation. Au-delà des rivalités tribales et des luttes de positionnement, le gouvernement de Bamako tend la main à tous les Maliens pour construire ensemble la nation selon les lois républicaines unanimement reconnues dans l’accord du 15 juin 2015. Ce n’est pas un hasard si les axes de réflexion des assises de la fin du mois portent sur la paix, l’unité et la réconciliation nationale. Ce n’est pas non plus un hasard si le débat national a vocation à aboutir à la création d’une charte qui consolide la paix et l’unité.
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Madingring:un agriculteur assassiné

Regions
Daniel IBRAHIMA | 24-04-2017 23:55 | 0

 Emmanuel Naïbelem, 43 ans, a été tué dans la nuit du 4 au 5 avril dernier dans son domicile par des malfrats

 

Les habitants du village Bolo-Herdjé, localité située à 28 km environ de Madingring, le chef-lieu de ...
Lire la suite

Manioc: astuces

Economie
Serges Olivier OKOLE | 24-04-2017 23:18 | 0

Formation du personnel

Les petites initiatives agro-industrielles butent très souvent sur la disponibilité d’un personnel qualifié. L’encadrement et le renforcement des capacités sont des voies de sortie. Pour lever cette contrain ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter