Lutte contre les souffrances: le seul vrai combat de Chantal Biya

Par son leadership, la première dame a, depuis plusieurs années, concentré ses efforts sur l’élimination de la pauvreté, par des actions sociales retentissantes.

Elle est devenue tout un symbole pour le pays. Pas seulement grâce à sa place privilégiée aux côtés du président de la République, Paul Biya, dont elle est l’épouse. Tous les observateurs objectifs du monde s’accordent pour dire que Mme Chantal Biya a su mettre sa position à profit pour soulager les souffrances d’autrui, notamment celles des femmes et des enfants.

En s’investissant personnellement dans la lutte contre les souffrances, avec notamment le rassemblement des premières dames africaines dans le cadre de l’association Synergies africaines contre le Sida et les souffrances (Synaf), fondée à son initiative en novembre 2002,

Chantal Biya apporte la preuve qu’elle a conscience qu’aucun pays ne peut se développer avec des populations malades. Ainsi, les œuvres caritatives marquées de l’estampille de la santé, de l’éducation, de la formation et du social constituent les terres de prédilection de l’épouse du chef de l’Etat. Ses interventions sont alors portées par des institutions telles que la Fondation Chantal Biya (Fcb), le Cercle des Amis du Cameroun (Cerac), le Centre international de référence Chantal Biya pour la recherche sur la prévention et la prise en charge du VIH/Sida (Circb), le Centre hospitalier de recherche et d’application en chirurgie endoscopique et reproduction humaine Paul et Chantal Biya (Chracerh). Un ensemble d’actions concrètes a contribué à établir l’épouse du chef de l’Etat comme l’apôtre de l’humanitaire dans le pays.

Assistance financière et matérielle, dons en ali ments, vêtements, médicaments et autres produits de première nécessité aux communautés autochtones, sinistrés de catastrophes naturelles. Soutien multiforme aux personnes vulnérables individuellement ou en association, notamment, les enfants abandonnés, les orphelins, les vieillards, les malades de la lèpre, les personn...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category