Ecrans Noirs 2019 : tous au village !

Projections de films, animations, espaces de détente, le Palais polyvalent des sports à Yaoundé va accueillir un millier de participants durant le festival.

Palais polyvalent des sports de Yaoundé. C’est ce haut lieu du sport, qui a été choisi pour abriter le village du festival Ecrans Noirs 2019. Expositions, projections de films en plein air et en salle, animation musicale, espace de détente, manèges, sont entre autres activités qui se bousculent dans l’enceinte de la structure. Tout un programme a été mis en place pour que chaque visiteur trouve son compte. Se référant au nombre de billets vendus, les organisateurs du festival annoncent qu’un millier de participants répondront au rendez-vous. Le programme du dimanche 14 juillet a été perturbé par la pluie. Dès le lendemain, tout est rentré dans l’ordre. Hier dans la matinée, les choses ont commencé à se préciser de bonne heure. 
A l’esplanade, l’équipe technique est au four et au moulin. Installation des appareils, révision minutieuse du programme… Aucun détail n’est négligé. « On s’assure que les projections ont lieu dans les salles et que l’exposition se déroule bien. Ici, c’est l’équipe de programmation. Vous avez les personnes qui s’occupent des débats dans les salles. Vous avez également celles qui sont chargées des aspects techniques. Nous sommes aussi là pour répondre aux préoccupations des festivaliers. S’il y a des modifications, nous réagissons et trouvons des solutions le plus rapidement possible », assure Françoise Ellong, responsable de la programmation des Ecrans Noirs. 
Alors que les équipes sont à l’œuvre dehors, la salle de projection pour enfants a déjà fait le plein. Ambiance de vacances. L’occasion est idoine pour les tout-petits de se détendre. Aux Ecrans Noirs, on mêle distraction et instruction. Agés de deux à 18 ans, les jeunes visiteurs sont entretenus par « Tonton Simon », un monsieur qui a été très vite adopté par les enfants. Affichant un air intéressé face aux explications de l’expert environnementaliste, les festivaliers juniors n’ont pas manqué d’exprimer leur intérêt sur les sujets abordés : les questions liées à l’environnement, les dangers sur l’usage des emballages plastiques non biodégradables… Eduquer, c’est aussi cet autre enjeu du festival. Egalement au menu, des projections des films tels que « Minga et la cuillère cassée », du réalisateur Claye Edou, « La princesse et la grenouille », « Le crocodile du Botwanga », « Kirikou », etc.
Les autres sites du festival sont tout aussi animés. Fondation Tandeng Muna, Institut français du Cameroun, Institut Goethe et la salle Sita Bella offrent des programmes variés. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category