Maintenir le cap

La nécessité de se conformer rigoureusement aux mesures barrières s’impose comme un impératif absolu, au moment où le cap de 10.000 personnes testées positives au coronavirus vient d’être franchi.
A l’école comme dans les autres structures de la vie publique, les mesures barrières doivent être appliquées scrupuleusement. Les établissements scolaires regroupent des dizaines voire des centaines de personnes. Entre autres, des élèves, des enseignants et des encadreurs.
 Les mesures barrières doivent être autant pour les élèves que pour les enseignants obligatoires. On sait que les apprenants qui sont particulièrement soucieux de multiplier des gestes de camaraderie ou d’amitié. Par ces temps de crise sanitaire, il faut éviter de se serrer les mains. Il faut leur rappeler régulièrement le respect de la distanciation physique et le porte du masque. Même si certains élèves estiment que le masque leur suscite des sensations de chaleur, il vaut mieux éprouver ces désagréments que de s’exposer au virus. Le professeur Wendy Barclay du département des maladies infectieuses de l’Imperial College de Londres observe : « Plus il y a des virus en un individu, plus il est probable que cet individu les transmette à un autre individu notamment par des gouttelettes issues de la respiration et qui proviennent de la gorge ou du nez et qui se retrouvent dans l’air ou au sol. Lesquelles peuvent contaminer les surfaces ».  D’où l’utilité du port du masque. Le chef de l’Etat l’a si bien compris qu’il a mis à la disposition des élèves et étudiants du pays, une importante cargaison de masques de protection pour les préserver de cette pernicieuse maladie. D’autres autorités se sont manifestées à la suite du président de la République. Mais aussi des associations des parents d’élèves. De nombreux parents d’élèves ont également mis des masques à la disposition de leur progéniture. 
 Autant le port du masque ém...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category