Régions

Risques d’inondation : autre appel à la vigilance

Un nouveau communiqué du gouverneur du Littoral réitère des conseils à la population.

Les prévisions météorologiques pour la capitale économique restent préoccupantes. Pour ne pas dire plus. Et de nombreuses populations de la région du Littoral en général, et de Douala en particulier, demeurent de potentielles victimes de dégâts, notamment en cas d’inondations. Le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, dans un récent communiqué, a tenu à rappeler ce tableau aux populations. « Les prévisions météorologiques ne sont pas bonnes », dit d’emblée le texte signé de M. Ivaha Diboua. Avant d’ajouter que comme toutes les régions du Cameroun, « celle du Littoral est plus que de tradition sous la menace d’abondantes précipitations », et de rappeler les dernières inondations et les dégâts matériels qui s’en sont suivis. Toutes choses qui « nous interpellent ».
Des mesures s’imposent, donc. Des mesures de prudence, qui épousent le civisme et le bon sens. Le gouverneur du Littoral les rappelle dans son communiqué et invite les uns et les autres à « éviter des drames » à leurs familles. Pour ce faire, recommande M. Ivaha Diboua, que personne n’occupe les bas-fonds et les lits des cours d’eau. Que les populations évitent de construire dans les marécages (si aisément inondables quand vient la pluie). Autres conseils du n°1 de la région : « N’obstruons pas les drains. Abstenons-nous de transformer nos routes et caniveaux en dépotoirs par nos ordures ménagères. »
Et l’auteur du communiqué de rappeler qu’il y va de l’intérêt de tous. Chacun doit donc se sentir concerné par cette action collective, et respecter à son niveau les règles élémentaires d’hygiène et de salubrité, ainsi que les normes en matière d’habitat dans la ville de Douala et la région du Littoral. Il est donc question de mettre chacun la main à la pâte. Afin d’éloigner à jamais le spectre des inondations. Dans le même ordre d’idées, l’information météorologique étant une donnée essentielle en cette période, chacun gagnerait à se l’approprier. Ne serait-ce qu’en consultant les bulletins de prévision météo qui sont affichés chaque jour sur le babillard de la délégation régionale des Transports pour le Littoral, sise à Bonanjo.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps