Adamaoua : l’enquête sur la séroprévalence lancée

Pendant deux mois, une étude sera menée sur 1000 échantillons, afin de relever le niveau de transmission et de circulation communautaire du virus.

Depuis le 22 octobre dernier, une équipe de collecte de données, constituée de techniciens, de laborantins et d’infirmiers, est sur le terrain dans la ville de Ngaoundéré. Cette démarche s'inscrit dans le cadre de la surveillance épidémiologique du Covid-19. Il s’agit pour ces personnels médicaux, de mener une enquête sur des adultes et des adolescents émancipés, afin de ressortir les données de la prévalence régionale du Covid-19. Cette opération sera effectuée sur 1000 participants. Soit 356 personnes âgées de cinq à 19 ans, et 541 autres dont l’âge oscille entre 20 et 49 ans, et 130 participants âgés de 50 ans et plus. « Chaque tranche d’âge a ses représentativités au niveau des chiffres calculés sur la base de la démographie au Cameroun. Cette opération vise à ressortir le nombre de personnes ayant été en contact une fois avec ce virus. Il s'agira de voir aussi l’impact socio-économique de cette pandémie. A la fin, cette enquête sera un outil de décision au niveau central », a souligné Dr Djibrilou Hamadama, point focal régional du Covid-19 dans l’Adamaoua
Cette initiative du ministère de la Santé publique est une opération lancée dans certains sites de prélèvement choisis au Cameroun, parmi lesquels la ville de Ngaoundéré. Le lancement officiel de cette opération s’est déroulée à la délégation régionale de la Santé...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category