Il faut convaincre et rassurer

La résistance contre les vaccins n’est guère nouvelle au Cameroun comme dans plusieurs autres pays du monde. Elle est même grandissante dans les nations dites « développées » où l’accès aux vaccins en principe sûrs, efficaces et peu coûteux, n’est pas un problème. Cependant, malgré les évidences scientifiques et en dépit de la protection que les vaccins assurent contre plusieurs maladies, on observe ici et là l’émergence et la propagation de mouvements de défiance et de scepticisme face aux vaccins. Dans les pays occidentaux, les anti-vaccins accusent - sans toujours en apporter des preuves irréfutables - les vaccins de « provoquer l’autisme ou des maladies auto-immunes », entre autres. Tandis qu’au Cameroun et dans bon nombre de pays africains, les activistes anti-vaccination tentent de faire croire aux populations généralement mal informées, que les vaccins, en particulier le vaccin anti-virus papillome humain ou Human Papilloma Virus (HPV) qui protège contre le cancer du col de l’utérus et les autres infections causées par le virus HPV, peut entraîner l’infertilité chez les jeunes filles vaccinées. Plus récemment, la conduite des essais cliniques dans les pays développés en vue de trouver un vaccin contre le nouveau coronavirus a favorisé la méfiance à l’égard des vaccins et des services de vaccination dans un contexte où les origines de la maladie à Covid-19 sont encore mal connues. Bien plus, les rumeurs qui entourent l’apparition de ce virus ébranlent les esprits. Leur prolifération est davantage facilitée par le libre accès aux réseaux sociaux qui n’assurent pas toujours l’exposition aux messages corrects sur la vaccination, favorisant ainsi l’émergence des lobbies anti-vaccination. 
A vrai dire, la méfiance d’une frange de la population renforcée par les positions de certains leaders religieux, au Cameroun en l’occurrence, est fondée sur l’idée que les vaccins seraient un cheval de Troie utilisé par les pays du Nord en vue de réduire la poussée démographique dans les pays de l’hémisphère sud. Une question dont l’enjeu géostratégique n’est plus à démontrer.
Dans ces conditions, comment réconcilier le monde scientifique, le...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category