Nigeria : une réouverture qui fait du bien

La réouverture des frontières terrestres du Nigeria réactive ses échanges commerciaux avec les Etats voisins. Il est clair que d’autres postes rouvriront progressivement d’ici la fin de l’année. Mais dès la réouverture des postes frontières importants avec le Cameroun, le Benin et le Niger le 16 décembre dernier, des centaines de voitures, des dizaines de motos et de nombreux piétons ont franchi les frontières comme pour confirmer que les barrières ont été effectivement levées. Des cris de joie et des coups de klaxon ont retenti. Des revendeuses de produits divers n’ont pas caché leur joie au moment où des voies de la prospérité s’ouvrent de nouveau.
Ces manifestations de joie sont compréhensibles quand on sait que la fermeture unilatérale des frontières nigérianes a causé d’énormes préjudices aux pays voisins, plus particulièrement le Benin. A Krakré, du côté de la frontière béninoise, des centaines de camions avaient été bloqués et les affaires paralysées pendant un an et demi.
De nombreux observateurs se souviennent que le Nigeria avait fermé ses frontières terrestres en août 2019 pour limiter la contrebande et les trafics tout en stimulant la production nationale. Cependant, un an et demi plus tard, le pays le plus peuplé d’Afrique est entré en récession. Les prix des denrées alimentaires ne cessent d’augmenter. Ils diminuent ainsi le pouvoir d’achat des consommateurs et font planer la menace d’une inflation. L’économie nigériane ne pouvait évidemment pas tolérer ces dysfonctionnements. D’où la décision de rouvrir progr...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category