Une décision embarrassante

En refusant, avant-hier, de poursuivre le policier blanc ayant tiré sur l’Afro-Américain Jacob Blake, le procureur de la ville américaine de Kenosha, Micahel Graveley, a pris une décision embarrassante.
On sait que le 23 août 2020, trois policiers avaient été appelés pour des violences conjugales. Sur place, l’un d’eux avait ouvert le feu sur Jacob Blake alors qu’il tentait de monter dans sa voiture, sous les yeux de trois de ses enfants. Blessé par sept balles, tirées à bout portant, l’homme âgé de 29 ans a, depuis lors, perdu l’usage de ses jambes.
On se souvient que la scène, filmée par un témoin, avait été rapidement mise en ligne sur Internet. Elle avait provoqué une série d’émeutes à Kenosha. Elle avait même provoqué d’autres dérapages lorsqu’un jeune homme blanc de 17 ans, Kile Rittenhouse, lié à des milices d’autodéfense avait tiré au fusil automatique sur des manifestants faisant deux morts. Son arrestation, le lendemain, avait ramené un calme précaire dans la ville. Par la suite, l’assassin a été remis en liberté contre le versement d’une caution de deux millions de dollars.
La décision du procureur de Kenosha est d’autant plus embarrassante qu’elle risque de perpétuer le racisme systémique aux Etats-Unis. Cependant, elle ne clôture pas cette procédure. C’est dans ce sens que l’enquête fédérale se poursuit. De nouveaux chefs d’inculpation pourraient être requis contre ces policiers blancs. Il faudrait certainement persévérer dans le sens de la justice. L’assassinat de Ge...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category