Une bonne préparation avant tout

Que ce soit par vocation ou par volonté de trouver un emploi sûr par ces temps où le chômage et le sous-emploi sont prégnants, les jeunes compatriotes qui souhaitent embrasser le métier des armes ne doivent pas oublier que celui-ci n’est pas une sinécure. La carrière militaire est même particulièrement exigeante et nécessite la possession de compétences peu communes.                                                                                                                                              Tout commence par la formation qui est loin d’être une promenade de santé. Les postulants doivent en effet être physiquement au point pour pouvoir affronter avec succès toutes les épreuves auxquelles ils seront soumis. Conscients de ce qu’ils vont endurer, de nombreux jeunes se préparent pendant plusieurs mois avant l’ouverture des concours. On les voit ainsi courir dans nos rues sur des kilomètres, sacs remplis de sable sur la tête, sous l’encadrement d’un aîné, afin de développer leurs capacités d’endurance. Les visites médicales que passent ensuite les prétendants permettent de sélectionner ceux qui, a priori, ont l’aptitude physique nécessaire pour poursuivre la formation. Même s’il n’est pas exclu que chemin faisant, il y ait des cas d’abandon. En tout état de cause, les candidats recalés par les formateurs pour diverses raisons ne doivent pas mal prendre cette décision. Car par expérience, les encadreurs savent qu’en cette matière, il vaut mieux prévenir que guérir.                                                                                                                            
L’autre préparation des candidats doit se faire aux niveaux mental et moral. Certes, le métier des armes suscite des vocations. Mais, avant de s’y engager, il faut garder à l’esprit que ces penchants ont ceci de particulier qu’ils impliquent aussi l’éventualité du sacrifice suprême. Il s’agit de la servitude et de la grandeur militaires. En d’autres termes, il est possible que le soldat perde sa vie sur le théâtre des opérations. Quand cela arrive, il faut l’accepter avec dignité, le soldat étant appelé à remplir une mission difficile tout au long de sa carrière. S’adressant à ses jeunes compatriotes lors de la r&eacu...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category