Une alternative à fructifier

La coopération décentralisée est un levier pour le développement local. Les élus locaux qui l’ont compris ont hissé leurs municipalités à un niveau d’épanouissement remarquable qui fait la fierté des populations. Un exemple évocateur qui vient de la ville de Bangangté permet d’apprécier l’impact de cette coopération. En effet, entre 2011 et 2014, cette commune, avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers a mis en œuvre un programme pour l’amélioration des conditions d’accès à l’eau et à l’assainissement des populations de son territoire. Elle était aidée dans cette dynamique de développement local par l’Association internationale des maires francophones (Aimf), l’Agence de l’eau Seine Normandie, la Fondation Vealia, entre autres.
Des exemples comme celui de Bangangté sont nombreux. A travers des jumelages et des projets de coopération décentralisée, les élus locaux trouvent d’autres moyens pour le développement de leurs localités. Sur une période de 30 ans, selon une étude réalisée en 2018, dénommée « L’action internationale des collectivités françaises au Cameroun », l’on dénombre plus de 33 collectivités françaises engagées sur plusieurs projets au Cameroun. A ce jour, une cinquantaine de projets portés par les communes camerounaises sont recensés, pour un budget global de plus de 20 milliards de F. Toutes les dix régions du pays sont couvertes par ces investissements. D’autre part, cette coopération s’étend à d’autres domaines comme le renforcement mutuel des bonnes pratiques de gestion locale, ou la mobilisation des fonds. Car, comme d’autres communes l’ont compris, les bailleurs de fonds ne peuvent subventionner les opérateurs économiques. Pour que ces derniers participent au développement local, il est donc indispensable que la « maitrise d’ouvrage » soit obligatoirement portée par une collectivité locale. 
Toutefois, il serait illusoire de penser que la coopération se fait dans un seul sens. Celle-ci est établie sur la base d’un cahier des charges entre les différentes parties. L’un des cas pratiques ici est le partenariat qui a lié la mairie de Yaoundé 4 à ce...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category