Une mise en application méthodique

La nomination hier de deux Public Independent Conciliators pour la région du Nord-Ouest et celle du Sud-Ouest traduit la ferme volonté du président de la République, non seulement de mettre en œuvre les recommandations du Grand Dialogue national organisé du 30 septembre au 04 octobre 2019 au Palais des Congrès de Yaoundé et surtout de donner du contenu concret au Statut spécial accordé à ces deux régions. Fidèle à son approche méthodique, Paul Biya parachève ainsi l’implémentation du statut spécial tel que contenu dans la loi du 24 décembre 2019 portant Code général des Collectivités territoriales décentralisées. Comme on le voit, le chef de l’Etat ne s’écarte pas du canevas que lui-même s’est donné pour la mise en application de la rencontre de Yaoundé. Il suffit de se rappeler de l’engagement qu’il avait pris dans un tweet publié peu avant la clôture des travaux. « Je puis vous assurer que toutes les recommandations feront l’objet d’un examen attentif et diligent dans la perspective de leur mise en œuvre, en tenant compte de leur opportunité et de leur faisabilité, mais aussi des capacités de notre pays », avait tweeté Paul Biya. 
La nomination de Telelen Dorothy Atabong épse Motaze et de Tamfu Simon Faï comme Public Independent Conciliators pour les deux régions vient donc concrétiser cette volonté. Cet acte présidentiel vient aussi faire mentir ceux qui par mauvaise foi avaient parié sur la vacuité du Statut spécial accordé aux deux régions. Le décret présidentiel d’hier vient ainsi s’insérer dans la panoplie des actes et formalités accomplis en si peu de temps pour accélérer et approfondir le processus de décentralisation qui constitue une forte attente des populations du Cameroun en général et celles des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest en particulier. L’adoption et la promulgation simultanées des deux importantes lois, notamment la loi du 24 décembre 2019 portant Code général des collectivités territoriales décentralisées, et celle portant promotion des langues officielles au Cameroun, la convocation et la tenue des élections régions régionales, la mise en place des conseils et exécutifs régionaux…constituent la série des actes qui traduisent l’engagement du chef de l’Etat à répondre aux aspirations profondes des populations.
C’est en rentrant dans les méandres de la loi du 24 décembre 2019 portant Code général des Collectivités territoriales décentralisées qu’on perçoit mieux l’importance et la place du Public Independent Conciliator dans le dispositif du Statut spécial. L’article 367 fait de cette « autorité indépendante, une personnalité jouissant d’une solide expérience et d’une réputation d’intég...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category