Le maçon attendu au pied du mur

Depuis hier, les représentants de différentes administrations sont réunis à Yaoundé autour du ministre des Finances, pour les activités de préparation du budget de l'Etat pour l'exercice 2022. En se séparant ce mercredi 14 juillet 2021, ils auront été édifiés sur les thématiques relatives au contexte, à la démarche méthodologique et aux principaux enjeux de la préparation du prochain budget, dont les prévisions de l’équilibre en recettes et en dépenses se situent autour de 5 649,7 milliards de F. L’objectif de cet exercice, qui a cours depuis maintenant trois ans, est de mieux impliquer les administrations dans l’élaboration d’un document plus fiable et plus réaliste devant permettre à l’Etat d’atteindre ses objectifs de croissance et de développement.  
Et cela commence désormais au parlement, avec le débat d’orientation budgétaire au cours duquel le gouvernement présente aux députés et sénateurs, le contexte macroéconomique et les orientations de la politique budgétaire de l’État à moyen terme, contenu dans le document de programmation économique et budgétaire. Une étape qui aboutit sur des recommandations qui peuvent être prises en compte lors de l’élaboration du budget. Selon certains acteurs incontournables de ce processus, empruntant au jargon de la haute couture, les pouvoirs publics sont actuellement en train de tailler les patrons et l’élaboration sera donc la coupe du tissu afin qu’une fois assemblé, le vêtement sied parfaitement à la personne qui en l’occurrence est l’Etat du Cameroun.
Ainsi, dans le processus actuel, consacré par les lois portant respectivement code de transparence et de bonne gouvernance dans la gestion des finances publiques au Cameroun, et Régime financie...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category