Couverture santé universelle : la phase pilote dès janvier

L’atelier de maturation et de validation du projet ouvert hier à Mbankomo par le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie.

Ce n’est plus qu’une question de jours et la Couverture santé universelle (CSU) sera effective au Cameroun. Le démarrage de la phase pilote de ce mécanisme visant à faciliter l’accès de tous les citoyens aux soins de santé, est annoncé pour janvier 2022 par le ministre de la Santé publique. A un mois pratiquement de ce grand rendez-vous très attendu, Manaouda Malachie, organise depuis hier à Mbankomo, près de Yaoundé, l’atelier de maturation et de validation du projet de phase pilote de la CSU. 
Comme l’a détaillé le ministre en présence du Dr Phanuel Habimana, représentant de l’OMS au Cameroun, les participants sont appelés pendant trois jours, à travailler de manière assidue, acharnée sur des thématiques : se rapportant au panier de soins et aux cibles de la phase pilote. « C’est pour nous un défi nécessaire et impératif que de présenter à la fin de cet atelier, un projet et un cadre référentiel d’application immédiate, avec en toile de fond, des recommandations pour sa mise en œuvre dès les premières semaines de l’année prochaine », a relevé Manaouda Malachie.
Jusqu’à vendredi justement, les participants qui sont entre autres des responsables des programmes gratuits et subventionnés, vont échanger sur les fonctionnalités de chaque programme et les différents scénarios à mettre en place pour leur fusion. D’après le Minsanté, tenant compte de l’ensemble de ces programmes, notamment le PEV, les services VIH, le paludisme chez l’enfant, les hépatites, l’hémodialyse, le chèque santé etc., il sera question d’en faire un package pour mettre en place la phase pilote de la CSU.
En chantier au Cameroun depuis quelques années, la Couverture santé universelle a déjà fait l’objet de plusieurs opérations : la préparation du cadre législatif, réglementaire, technique et informatique. Le relèvement des plateaux techniques des hôpitaux et le renforcement des capacités des ressources humaines ont également été faits. L’atelier ouvert hier, est sans aucun doute la preuve que l’effectivité de la CSU au Cameroun, n’est pas bien loin.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category