Continuité de l’approvisionnement garantie

Depuis l’incendie de 2019 qui a ravagé les installations de la Société nationale de Raffinage (Sonara), la Société camerounaise des Dépôts pétroliers (Scdp) est soumise à une pression plus grande pour garantir la disponibilité des produits pétroliers sur l’ensemble du territoire national. Ceci, du fait que l’approvisionnement du marché local se fait exclusivement en mode importation depuis ces deux dernières années. Il était donc logique que la SCDP revoie à la hausse ses capacités de stockage. Le réservoir de 10 millions de litres de gasoil  (Bac 10 000) inauguré hier à Yaoundé, porte à 77 millions de litres, la capacité de stockage de ce dépôt desservant les régions du Centre et du Sud en produits pétroliers blancs (pétrole, essence, gasoil et jet A), soit une augmentation de 15%, par rapport au 67 millions de litres d’avant cet investissement pour l’ensemble des produits pétroliers, et de 29 à 39 millions de litres pour ce qui est du gasoil (+34%). Il faut également dire que ce bac, qui porte à 20, le nombre de réservoirs géants disponibles dans ce terminal de stockage et permet d’assurer près de 26 jours de stock outil, contre 15 jours avant sa mise en service. Une aubaine donc, quand on sait que la demande en produits pétroliers est sans cesse croissante à travers le pays. Au dépôt de Nsam par exemple, le gasoil est le plus demandé et sorti à hauteur d’un million de litres par jour, pour approvisionner les stations-services des régions du Centre et du Sud. 
Cet investissement qui intervient sept ans après le dernier du genre est l’un des signes de ce que l’entreprise a à cœu...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category