Que la fête soit belle !

« J’invite les Camerounais et les Camerounaises à se mobiliser massivement pour faire de la CAN 2021, la plus belle jamais organisée sur notre continent ». Dixit Paul Biya ! Le président de la République s’exprimait vendredi dernier dans son message de fin d’année 2021 et du Nouvel an 2022 à ses compatriotes. Pour un homme d’Etat que l’on sait mesuré, cette sortie a pu surprendre. Mais seuls ceux qui ne l’ont pas vu à l’œuvre dans la préparation de la compétition qui démarre le 9 janvier prochain et qui ne connaissent pas les qualités et surtout la chaleur qui caractérisent le peuple camerounais en pareilles circonstances, peuvent être surpris. Pour accueillir cette 33e édition de la CAN TotalEnergies 2021, le Cameroun a mis la barre très haut en ce qui concerne les infrastructures. Elles ne sont pas seulement sportives, mais elles concernent tous les domaines touchant de près ou de loin à cette prestigieuse compétition continentale : la santé avec la construction de structures hospitalières ultramodernes et le relèvement des plateaux techniques de celles existantes, les infrastructures routières, de télécommunications et hôtelières. Lorsque le président Paul Biya parle de « la transformation profonde qu’ont connues les villes où se disputeront les rencontres de la CAN 2021 », on le comprend très bien. Mais à quoi serviront ces infrastructures de dernière génération si, comme on a malheureusement pu l’observer dans certains pays, les populations restent indifférentes à la compétition qui est organisée ? Dans ces pays, l’on a parfois vu des stades de football presque vides, les hôtes ne manifestant aucun intérêt pour le tournoi organisé, si ce n’est pas uniquement pour son équipe nationale.
Les Camerounais sont de grands amateurs de sport en général et de football en particulier. On les a sentis mobilisés lors des rumeurs ayant circulé il y a quelques semaines encore sur un éventuel report ou une annulation de la compétition pour diverses raisons. Voilà cinquante ans qu’ils attendent l’organisation d’une compétition continentale de cette envergure dans leur pays. L’attente est grande On peut donc comprendre le chef de l’Etat lorsqu’il appelle ses compatriotes à « réserver un accueil chaleureux aux 24 délégations sportives, aux officiels et à tous ceux qui séjourneront dans notre pays ». Ils l’ont déjà fait en début d’année dernière lorsque notre pays a abrité la 6e édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) de football. 
Mais le Cameroun, ce n’est pas seulement le caractère hospitalier et accueillant de ses populations. Le pays a de nombreux autres atouts à faire valoir. Il s’agit de ce que le président de la République appelle « la richesse de la diversité culturelle qui fait de notre pays, un « condensé d’Afrique » ». Cette Afrique en miniature qui a longtemps fait sa réputation. « Offrons-leur toute l’hospitalité qu’ils sont en droit d’attendre de nous, et qui fait partie intégrante de ...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category