11 février : Paul Biya parle aux jeunes

Comme de tradition, le président de la République va s’adresser à cette tranche de la population à la veille de la 56e édition de la journée qui lui est dédiée.

La tradition sera une fois encore respectée ce soir avec le message du président de la République à la jeunesse camerounaise. Ceci à l’occasion de la 56e édition de la fête nationale de la Jeunesse. Un événement qui intervient cette année dans un contexte particulier : le Cameroun vient d’organiser avec un succès unanimement salué à travers l’Afrique et même au-delà, la 33e édition de la Can TotalEnergies 2021. Un cadeau offert par le président de la République à la jeunesse sportive de l’ensemble du continent. Une occasion qui a également permis au chef de l’Etat de mettre à la disposition de la jeunesse camerounaise, des infrastructures sportives à la pointe.

Nul doute que le président Paul Biya reviendra sur cette importante échéance qui figurait en bonne place dans le calendrier des manifestations prévues cette année au Cameroun. Ainsi donc, à peine sortis de cette fête sportive, les jeunes Camerounais se trouvent depuis quelques jours dans la mouvance d’une célébration qui leur est désormais familière et qui leur permet de faire éclore leurs talents dans divers autres domaines, au-delà des traditionnelles kermesses, investissement humain, visites de sites touristiques et autres jeux de société, très courant en ce genre de circonstances.

Dans son discours de l’année dernière, dans la même mouvance, le président Paul Biya avait salué l’action de cette jeunesse positive et, persévérante qui ne cède pas ni au pessimisme, ni au découragement, tout en rejetant « les chemins aventureux et ceux de la recherche du gain facile ». Une jeunesse qui se place aux antipodes de celle ayant « fait le choix malheureux de faire alliance avec les démons de la haine et de la division », et qui « mus par un fanatisme barbare, souvent conçu et alimenté depuis des pays étrangers ou par un usage pervers des réseaux sociaux, ils tentent de saborder les bases de la Nation », comme le regrettait le président de la République dans son message du 10 février 2021.

Cette ...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category