Un choix fort

L’ère des expatriés qualifiés de « sorciers blancs » à la tête des Lions indomptables du Cameroun est-elle révolue ? Difficile de l’affirmer seulement au lendemain du remplacement, sur très hautes instructions du président de la République Paul Biya, du sélectionneur portugais, Antonio Conceiçao par le Camerounais Rigobert Song nommé manager-sélectionneur le 28 février 2022. L’emblématique ancien capitaine de l’équipe nationale fanion de football masculin est secondé par le Français Sébastien Migné.                                                                                Si, au stade actuel, on ne peut conclure qu’il s’agit d’un revirement définitif en faveur des techniciens camerounais, d’autant plus qu’ils sont nombreux à avoir déjà occupé ce poste, force est cependant de constater que l’option de confier dans le contexte actuel les rênes des Lions indomptables à l’ancien défenseur star est un choix fort que vient d’effectuer le chef de l’Etat. En d’autres termes, le premier sportif camerounais vient d’opérer un réajustement tactique somme toute logique, à la lumière de l’incapacité du sélectionneur portugais à remporter la dernière CAN. Car, quoi qu’on dise, bien que le contrat de ce technicien remercié avait été reconduit en septembre dernier, la performance mitigée de l’équipe du Cameroun qui a terminé troisième à la CAN TotalEnergies 2021 a scellé son sort. Le Cameroun n’ayant pas réussi comme espéré, à accrocher une sixième étoile à sa vareuse au terme d’une compétition qu’il avait pourtant les moyens de gagner. Relever qu’il y a, par-dessus tout, une pointe de déception au sortir de cette CAN jouée à la maison, est un euphémisme. Dès lors, les changements auxquels on vient d’assister visent à injecter du sang neuf pour que les Lions indomptables, mieux armés, repartent à la conquête des titres majeurs.                                                                                                                Dans ces conditions, Rigobert Song qui ne jouit d’aucun état de grâce, serait condamné à faire ses preuves très rapidement, avec pour objectif immédiat de qualifier les Lions indomptables pour le Mondial prévu au Qatar à la fin de cette année. La double confrontation décisive contre l’Algérie dans quelques semaines, dernier verrou à faire sauter sur la route conduisant au Qatar, aura valeur de test. Aux nouveaux responsables de montrer qu’ils sont à la hauteur de la tâche et de l’immense confiance placée en eux. A vrai dire, le duel attendu contre les Fennecs fait partie du genre de défis que les Lions savent relever. Il suffit que l’ex-défenseur central, recordman du nombre de sélections au sein de l’équipe nationale (137), sache insuffler à ses jeunes poulains le « fighting spirit » qu&rsq...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category