Du respect des engagements

Le championnat de cette saison était particulièrement attendu du fait du contexte dans lequel il est organisé. C’est en effet le tout premier qui se tient sous la mandature de Samuel Eto’o, président de la Fecafoot. Du coup, les attentes étaient nombreuses et les espoirs multipliés de voir les conditions de vie des joueurs s’améliorer. D’autant que la Fecafoot a essayé d’apporter une bouffée d’oxygène aux clubs avec une augmentation de la subvention et d’autres dépenses épargnées aux équipes, à l’instar de l’hébergement et de la restauration. Question de leur permettre de respecter leurs engagements envers leurs joueurs, soit un salaire mensuel de 100 000 F en Elite One. Mais voilà, le Synafoc est déjà monté au créneau alors que les plaintes de salaires impayés et autres primes non versées se font déjà entendre. Comme dans un air de déjà entendu. Il faut dire que la rhétorique des salaires non payés est vieille comme le monde avec des présidents de club qui semblent avoir souvent mieux à faire avec les fonds à eux remis que de s’occuper de ceux qui constituent la raison d’être des clubs. Avec tout ce que cela comporte comme représailles en cas de plaintes pour les joueurs dont les contrats sont souvent bafoués et peu respectés. 
Dans ce sens, on peut saluer l’implication de plus en plus efficiente du Synafoc dans la défense des droits des joueurs au fil des années. Même si après juste un mois de compétition, il est prématuré de parler d’impayés selon certains clubs, il n’en demeure pas moins qu’il n’est jamais trop tôt pour tirer la sonnette d’alarme. Surtout parce que les acteurs se connaissent et sont conscients des réalités. 
Le problème de fond est que malgré le projet de professionnalisation du championnat qui n’a vraiment jamais pris corps, les présidents des clubs, dans leur majorité, ont intérêt à ce que ceux-ci demeurent des entreprises unipersonnelles pour ne pas dire familiales. D’où le fait qu’ils sont peu enclins à s’ouvrir à d’autres investisseurs qui auraient un droit de regard quand viendrait le moment de partager les dividendes. Cependant, les responsables des clubs qui ne ...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category