Une implication de tous


La CAN féminine 2022, achevée sur la victoire de l’Afrique du Sud il y a quelques jours, fait donc désormais partie de l’histoire. Et quoi qu’on en dise, elle aura marqué les esprits. D’abord, parce que le football féminin a réalisé une percée non négligeable dans le Maghreb. Les Marocaines, finalistes du tournoi, ont prouvé que les filles pouvaient aussi jouer au football. Et ça, c’est certainement la principale victoire de cette édition 2022. Celle-ci a été l’occasion de constater également que les lignes bougent clairement ailleurs aussi avec comme preuve ces « petits poucets » qui ont crânement joué leurs chances. Les pays qui ont décidé de développer leur football féminin ont eu l’occasion de voir les promesses des fleurs.
Mais il n’est certainement pas question de se contenter de ces quelques acquis. Le football féminin africain a encore un long chemin à parcourir pour venir un jour tutoyer les grandes nations de la discipline. L’écart est encore très flagrant en regardant les matchs de la CAN et de l’Euro. Il faut clairement une réelle impulsion d’abord au niveau de la Confédération africaine de football qui va devoir trouver le moyen de pousser les pays à prendre la discipline plus au sérieux. Le manque d’engouement autour de l’org...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category