Responsabilité sociale des artistes : Bépanda sous thérapie

Des riverains ont participé samedi aux consultations poétiques et musicales de l’association Art’Vie à Douala.

« Vous pensez que tout va bien, mais à partir d’une simple question, vous vous retrouvez à parler et à sortir quelque chose que vous n’envisagiez pas comme un problème. Ça m’a vraiment fait du bien de m’ouvrir. » Tatiana K., habitante du quartier Bépanda à Douala, n’avait pas réellement au programme de faire partie des « patients » des « consultations poétiques et musicales » organisées par l’association Art’Vie (Art & Vivre-Ensemble) à l’Ecole de formation musicale (Efm) ce 6 août 2022. Des consultations par des artistes en blouse blanche, qui se sont en réalité déroulées hors de l’enceinte, dans la rue passant devant l’établissement situé non loin du lieudit « Petit marché » à Bépanda.
Le témoignage de Mme K. vient répondre aux objectifs d’Art’Vie à travers cette initiative de proximité, comme l’explique la présidente de l’association, Carole Leuwé : « Ce sont des consultations publiques. Elles relèvent du côté social de l’artiste. Il s’agit d’aller à la rencontre des habitants de la ville, dans les quartiers, pour leur faire comprendre que malgré les difficultés de la vie, elle vaut la peine d’être vécue, il y a toujours une lueur d’espoir. C’est une sorte de thérapie à travers l’art. Et nous nous rendons compte que les gens ont des problèmes, mais il leur manque souvent une oreille attentive pour les écouter. » La preuve avec Tatiana K. qui, au lieu des 20 minutes prévues pour chaque consultation, a passé 45 minutes avec son « docteur » d...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category